Accueil Sport Tous les Sports Autres Sports

Des lancers à 120 km/h, une endurance grandiose et pas d'arbitre: de plus en plus populaire, le frisbee offre des images impressionnantes

Le frisbee, un sport que tout le monde connaît, mais qui, au final, ne vient jamais en tête lorsque l'on se cherche une idée d'activité physique. Et pourtant, ce sport, de plus en plus populaire, se décline sous plusieurs formes.

Certains le préfèrent sur un parcours, semblable à celui d'un tournoi de golf. L'objectif, c'est de lancer le frisbee le plus loin possible, dans un premier temps, avant de conclure en l'envoyant dans une cible, qui permet d'enregistrer ses points. Techniquement, le frisbee est très accessible, mais nécessite de l'apprentissage. On est loin de l'improvisation ! "Il faut aller le chercher derrière et, avec un mouvement de tout le corps, aller chercher de la puissance vers l'avant avec un coup de poignet qui va terminer le lancer", nous raconte Guillaume Thange, joueur au Braines Disc Golf Club.

Au démarrage, le disque peut atteindre jusqu'à 120 kilomètres par heure et dépasser les 300m de longueur. Les parcours, eux, font jusqu'à 18 trous et nécessitent entre 2 et 3h pour se terminer. Voilà pour la première approche. L'autre, c'est l'Ultimate Frisbee, joué sur un terrain de football.

Né aux Etats Unis fin des années 60, l’ultimate frisbee se joue durant un match de 100 minutes, opposant 2 équipes de 7 joueurs. Le but est de faire circuler un disque en mouvement et de le rattraper dans la zone de but adverse. Un sport basé sur l’explosivité. "C'est un des sports les plus endurants que j'ai fait", confirme un joueur habitué de la discipline.

La Belgique compte aujourd’hui 42 clubs et équipes universitaires totalisant  3000 joueurs, avec un véritable boom dans les inscriptions. Particularité de la discipline : les matchs peuvent se jouer avec des équipes mixtes. En fonction de la catégorie, l’équilibre entre le nombre d’hommes et de femmes est libre ou fixé. Cela offre de belles perspectives à tout le monde. "J'ai l'impression que ça m'a beaucoup apporté dans mon développement personnel. Le partage fait qu'on grandit dans la bienveillance", nous confirme Aeris, joueuse au Mooncatchers Ultimate Frisbee Club Brussels.

Autre originalité : l’ultimate frisbee se joue sans arbitre. Chaque joueur peut arrêt le match en cas de faute. Le Fair Play et le sens des responsabilités des équipes sont essentiels dans le bon déroulement du jeu. L'Ultimate Frisbee, reconnu par le Comité international olympique, se dessine désormais comme une discipline montante dans le monde du sport. 
 


 

À la une

Sélectionné pour vous

Commentaires

2 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • 1

  • Un jeu pour les grands enfants

    Alain Schmit
     Répondre