En ce moment
 

Rugby: les Lions font plier les champions du monde sud-africains

Rugby: les Lions font plier les champions du monde sud-africains
Le talonneur des Lions britanniques et irlandais Luke Cowan-Dickie félicité par ses partenaires après son essai contre l'Afrique du Sud, le 24 juillet au CapRODGER BOSCH
 
 

D'un réalisme renversant, les Lions britanniques et irlandais, longtemps dominés, ont fini par remporter la première manche de leur tournée estivale en Afrique du Sud, samedi au Cap, face aux champions du monde (22-17).

Les Springboks, qui disputaient là leur deuxième match de 2021 seulement, ont chuté malgré un essai plein de malice du demi de mêlée Faf de Klerk (50e) et 12 points au pied de son compère de la charnière, le Montpelliérain Handré Pollard (4 sur 6).

Ils ont complètement craqué en seconde période, avec deux essais refusés par l'arbitre vidéo, alors qu'ils menaient 12-3 à la pause.

Les Lions, eux, ont longtemps manqué de justesse et de discipline mais ont fini par redresser la tête, portés par un essai de leur talonneur Luke Cowan-Dickie (44e).

Mieux, ils ont réussi à sortir la tête de l'eau, malgré deux pénalités ratées de Dan Biggar (35e) et Elliot Daly (39e) en première période, en profitant de l'indiscipline des coéquipiers du Toulousain Cheslin Kolbe, qui ont concédés 14 pénalités, auxquelles il faut ajouter 12 ballons perdus.

L'équipe "all star" gallo-irlando-anglo-écossaise enchaîne donc une nouvelle victoire après le succès devant le Japon (28-10) avant de décoller pour l'Afrique du Sud, où ils se sont baladés face aux franchises des Lions (56-14), des Sharks (54-7 et 71-31) et des Stormers (49-3).

- Bras de fer -

S'ils s'étaient cassés les dents sur l'Afrique du Sud B (17-13), où figuraient tout de même dix-huit champions du monde, ce sont les Lions qui ont, cette fois, pris le meilleur. Ils enchaînent ainsi un troisième test-match sans défaite, puisque la sélection quadriennale avait terminée la tournée 2017, en Nouvelle-Zélande par une victoire (24-21) et un nul (15-15).

Avec 21 des 23 joueurs sacrés au Japon, les Boks semblaient pourtant armés pour manger du Lion. Cela a été le cas pendant les 40 premières minutes, où les hommes de Warren Gatland ont cruellement manqué d'imagination.

Mais les Sud-Africains, sans doute par manque d'automatismes et de fraîcheur après un an et demi sans jouer, ont fini par perdre leur allant, au point de sembler amorphes face à la dynamique des Lions. Et de se prendre les pieds dans le tapis.

Comme lors de tournée 2013, en Australie, les Lions de Gatland lancent donc leur tournée par une victoire. Ils avaient alors remporté la série.

La revanche a lieu dans une semaine, toujours au Cap, pandémie oblige. Cette fois, il faudra gagner pour s'offrir une "finale", le 7 août, pour le troisième et dernier match de la série.


 




 

Vos commentaires