Dylan Groenewegen sort du silence: "Je n'ai pas les mots pour décrire à quel point je suis désolé"

Dylan Groenewegen sort du silence:
© belgaimage
 
 

Le Néerlandais Dylan Groenewegen, à l'origine de la terrible chute qui a gravement blessé son compatriote Fabio Jakobsen lors du Tour de Pologne, a présenté ses excuses jeudi sur Twitter assurant "tout le temps penser à lui".

Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) s'est exprimé pour la première fois après avoir provoqué la lourde chute de Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) mercredi lors de la première étape du Tour de Pologne. "Ce qui s'est passé hier est effrayant", a écrit le coureur néerlandais sur Twitter jeudi.

"Je ne trouve pas les mots pour décrire à quel point je suis désolé pour Fabio et pour les autres qui sont tombés ou ont été blessés", a ajouté Groenewegen.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Mercredi lors du sprint final de la première étape du Tour de Pologne, Groenwegen a fermé la porte à Fabio Jakobsen qui le dépassait par sa droite, envoyant Jakobsen au-dessus des barrières.

Le coureur de Deceuninck-Quick Step a été blessé au visage et au crâne. Actuellement en coma artificiel, son état est jugé grave mais stable. "À l'heure actuelle, c'est l'état de santé de Fabio qui est le plus important. Je pense à lui constamment", a conclu Groenewegen.

Le coureur de Jumbo-Visma a été disqualifié de la course et une enquête a été ouverte à son encontre par l'Union cycliste internationale (UCI). Patrick Lefevere, le manager de Deceuninck-Quick Step, a ajouté qu'il comptait également porter plainte auprès de la police polonaise.

Un peu plus tard ce jour, on a appris que Groenewegen s'est fracturé la clavicule suite à l'énorme chute de mercredi. "Merijn Zeeman (directeur sportif, ndlr) et moi avons rendu visite à Dylan ce jeudi après-midi à l'hôpital, où il a été opéré d'une clavicule cassée", a expliqué le manager général de l'équipe Richard Plugge. "Dylan est affecté. Nous allons bientôt discuter de l'incident plus en détail avec lui. Nous sommes en pensées avec les victimes et leur souhaitons de tout coeur un bon rétablissement".




 

Vos commentaires