Accueil Sport

Un club de D2 allemande suspend un joueur solidaire de l'offensive turque en Syrie

Le FC Saint-Pauli (D2 allemande) a suspendu son milieu de terrain turc de 25 ans Cenk Sahin (ex-Istanbul Basaksehir), qui avait affiché sa solidarité avec l'invasion du nord de la Syrie par les forces armées turques sur sa page Instagram. Il a été placé sur la liste des joueurs "non actifs". Il a retiré le message depuis, mais a "franchi la ligne jaune", selon le club de football de Hambourg, réputé pour son esprit de tolérance et son attachement au pacifisme.

Saint-Pauli s'est en effet toujours montré très accueillant envers les minorités, et a toujours accepté la "diversité". "Les nombreuses discussions avec les fans, les membres et les sympathisants dont les racines sont en Turquie, nous ont fait prendre conscience que nous ne pouvons et ne devons pas juger les points de vue divergents de manière détaillée", admet le club dans son communiqué. "Mais sans aucune discussion, nous nous opposons aux actions de guerre. Quiconque les approuve, au contraire, va a l'encontre des normes et des valeurs de cette association. Sahin est par conséquent retiré du groupe de joueurs de l'entraîneur Jos Luhukay..."

Sahin est sous contrat avec Saint-Pauli jusqu'en 2021. Il aurait agi à plusieurs reprises en violation des valeurs du club. Il a ainsi notamment mis en ligne lundi soir un article avec une photo d'internationaux turcs célébrant l'égalisation lors du match de qualification du Championnat d'Europe contre la France (1-1) avec un geste de salut militaire, déjà effectué contre l'Albanie, et qui fait l'objet d'une enquête de l'UEFA. L'Union européenne de football interdit en effet les expressions politiques et religieuses sur le terrain. A noter que l'international turc du Fortuna Dusseldorf Kaan Ayhan (ex-Schalke), présent sur la pelouse du Stade de France lundi soir, n'a pas effectué le salut. Ce qui lui a valu une remontrance du défenseur de la Juventus Merih Demiral. Un autre joueur de Düsseldorf, Kenan Karaman, n'a pas salué non plus.

À la une

Sélectionné pour vous