Accueil Actu Belgique Faits divers

Attentats de Bruxelles: y aura-t-il suffisamment de jurés d'ici la fin de ce procès marathon?

La 2ème journée du procès des attentats de Bruxelles a aussi été marquée par une nouvelle absence d'un membre du jury. Hier/lundi, ce sont deux jurés suppléants qui avaient déjà fait défaut. Faut-il s'en inquiéter ? Y aura-t-il suffisamment de jurés pour tenir toute la durée du procès, prévu entre 6 et 9 mois ?

Pour ce procès, un jury exceptionnel : ils sont 36 jurés, ou plutôt ils étaient… Sur 24 suppléants, il en manquait 2 hier. Sur 12 effectifs, l’une est sous certificat aujourd’hui. Maladie, accident, tout peut arriver. Il faut donc tout prévoir.

Au 2ème jour du procès, la réserve est déjà entamée. "Il est habituel d'avoir une ou deux défections par procès d'assise. Ce qu'il faut juste espérer, c'est que cette réserve dans ce cas-ci soit suffisante pour tenir tout au long de ce procès qui s'annonce sur de très nombreux mois. C'est le pari et il faut gager sur le fait que la Cour d'assise ait fait de bons calculs à cet égard", indique Fabian Lauvaux, avocat pénaliste.

21 avril 1993

Plus assez de jurés, cela est déjà arrivé lors d’un procès historique: celui de Patrick Haemers en 1993, reporté suite à plusieurs désistements.

Plus récemment c’est le Covid, qui a imposé des reports de procès. "Des personnes n'ont pu siéger pour des raisons médicales et lorsque la réserve est épuisée, il n'y a pas eu d'autre choix que de reporter, d'ajourner le procès. C'est évidemment une situation catastrophique quand il y a des détenus qui sont en cause et quand des parties civiles attendent que justice soit rendue", ajoute Fabian Lauvaux.

Risque-t-on d’y faire face ? Le porte-parole de la Cour d’appel de Bruxelles se montre optimiste

"Ce processus va s'arrêter. C'est toujours dans cette première phase. Dans quelques jours, ceux qui resteront sont à ce point impliqués dans l'affaire qu'ils sont appelés à juger que je n'ai pas la moindre crainte, ils iront jusqu'au bout", déclare Luc Hennart. 

A ces citoyens de faire preuve d’impartialité, de neutralité, tout au long du procès pour éviter d’être récusés… L’essentiel est qu’ils soient 12 jurés au tout dernier jour.

À la une

Sélectionné pour vous