Accueil Actu Belgique Société

L'application TikTok interdite aux ministres et aux fonctionnaires fédéraux: le réseau social est-il vraiment dangereux?

Le conseil national de sécurité (CNS) a décidé vendredi d'interdire aux ministres, membres de cabinets et fonctionnaires fédéraux l'usage de l'application chinoise TikTok sur leurs appareils profesionnels. "Une décision logique et nécessaire", a indiqué en milieu de matinée le vice-Premier ministre Georges Gilkinet (Ecolo) sur Twitter.  

Différentes enquêtes menées par des services de sécurité ont montré que l'appli chinoise comportait plusieurs failles de sécurité, ouvrant la porte à un possible espionnage des données de ses utilisateurs.  

Face à ce risque, plusieurs gouvernements, celui des Etats-Unis en tête, ont décidé dernièrement d'interdire l'usage de TikTok sur les appareils professionnels de leurs agents. 

Avis d'un expert

Pour Olivier Bogaert, commissaire à la Computeur Crime Unit de la police fédérale, TikTok ne doit jamais être installé sur un téléphone professionnel. "Quand vous cliquez sur des liens, l'application ouvre un navigateur interne", dit-il. "Ça peut être utilisé pour enregistrer les infos ou mémoriser les liens. Et capturer les données personnelles comme le nom, le mot de passe et toute une série d'autres données à caractère personnelles ou professionnelles."

Les travailleurs doivent donc être mis en garde contre la récolte de donnée propre à l'entreprise. "Cela pourrait permettre des intrusions dans les systèmes informatiques", explique Olivier Bogaert. "Et donc des perturbations."

Lundi, le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, lui-même présent sur TikTok, avait annoncé l'intention du gouvernement d'interdire l'application pour le personnel wallon. Jeudi, la Flandre faisait de même


Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles compte lui aussi interdire l'usage de l'appli TikTok sur les appareils professionnels de ses agents, a indiqué vendredi son ministre-président Pierre-Yves Jeholet (MR). "Je vais proposer à mon gouvernement de prendre des mesures d'interdiction de l'application TikTok", a commenté M. Jeholet, interrogé par Belga.   

À la une

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Tous les réseaux sociaux sont dangereux et un homme politique ou un haut fonctionnaire n'a rien à y faire.

    roger rabbit
     Répondre