Accueil Actu Belgique Société

SUV, monospace, véhicules électriques: à quoi devrait ressembler la nouvelle taxe de mise en circulation en Wallonie?

Philippe Henry était l'invité du Bel RTL matin de ce mercredi 6 septembre. Le ministre wallon du Climat, de la Mobilité et de l'Énergie a répondu aux questions de Martin Buxant, notamment sur la très contestée taxe de mise en circulation.

Ce mercredi après-midi, la taxe de mise en circulation sera présentée et défendue devant le Parlement wallon. Son plus grand défenseur, Philippe Henry était l'invité du Bel RTL matin de ce 6 septembre. 

Au cœur des débats, cette réforme est une "vraie réforme", qui a été "complexe à discuter", concède le ministre de la Mobilité et de l'Energie. 

Une taxe à l'achat

On parle bien ici d'une nouvelle taxe, qui s'ajoute à l'actuelle taxe de circulation à laquelle "on ne touchera pas sous cette législature", assure Philippe Henry. Concrètement, cela signifie que "quand on achètera un nouveau véhicule, à partir de 2025, il y aura une prise en compte de la masse et de l'impact C02".

"C'est au moment où on achète un véhicule qu'on impacte le plus le marché des véhicules puisque le véhicule va rester en circulation pendant des années et c'est très important de choisir le véhicule le plus écologique possible", explique Philippe Henry au micro de Bel RTL matin.

"Une justice fiscale"

Cette taxe de mise en circulation sera donc plus importante en fonction de la masse du véhicule acheté, le nombre de chevaux, son carburant, l'âge du véhicule... Pour un SUV, qui pollue, cette TMC ira jusqu'à 9.000€. Les familles possédant un Monospace vont devoir payer davantage, "selon les modèles choisis": "Il y en a des un peu plus lourds aujourd'hui sur le marché, mais peu émetteurs de CO2". Pour une Tesla, soit une voiture électrique, la taxe passe de 60€ à 2.500€, une forte augmentation pour inciter les usagers à se diriger vers "de plus petits gabarits".

"Il faut qu'il y ait une justice fiscale à l'intérieur des véhicules électriques", estime le Ministre. "C'est relativement équilibré", assure finalement Philippe Henry. Le débat sur cette nouvelle réforme sera sur la table cette semaine. 


 

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

33 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Si il devait payé une taxe au nombre de conneries qu'il dit, la Belgique n'aurait plus de dettes

  • Bravo bien dis

  • Enfin vous avez compris ! Aussi nul que lui il y a toute sa clique .

  • Enfin vous avez compris ! Aussi nul que lui il y a toute sa clique .

  • Le plus nul des ministres wallon depuis des dizaines années a encore frappé . Pathétique

    Marc
     Répondre
Plus de commentaires