Accueil Actu

Bombardée, la maison de Yelena en Ukraine est en ruines : "Je n'ai jamais vécu ça de ma vie"

Les images de zones bombardées nous parviennent. Alors que la Russie affirme se concentrer sur des zones militaires, des civils ukrainiens disent avoir été bombardés. Un constat confirmé par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui a accusé vendredi l'armée russe de viser des zones civiles à Kiev, en saluant "l'héroïsme" des Ukrainiens face à l'invasion russe et assurant que ses soldats faisaient "tout leur possible" pour défendre le pays.

La maison de Yelena, située à Donetsk en Ukraine, a été détruite jeudi matin. Des bombardements ont réduit son habitation en ruines. Mais la résidente a survécu. "Je n'ai jamais vu une telle chose auparavant, a-t-elle expliqué. J'ai vécu quelque chose de similaire en 2014, mais fondamentalement, nous n’avions subi aucun dommage à ce moment-là. Nous espérons que le gouvernement pourra nous aider à reconstruire notre maison, ou simplement à réparer le toit parce que c'est difficile pour moi de le faire", a-t-elle déclaré avant de se confier sur les deux dernières semaines passées en Ukraine. "Elles ont été horribles, surtout la nuit, lorsque les fusillades avaient généralement lieu vers minuit", a-t-elle déclaré.

La Russie a frappé l'Ukraine dès jeudi

Le président russe Vladimir Poutine a autorisé jeudi "une opération militaire spéciale" en réponse à l'appel des dirigeants de Lougansk et de Donetsk dans la région du Donbass, trois jours après avoir signé deux décrets reconnaissant les deux "républiques" comme "États indépendants et souverains". Selon le ministère russe de la Défense, les forces armées russes détruisent "l'infrastructure militaire, les installations de défense aérienne, les aérodromes militaires, l'aviation des forces armées ukrainiennes" avec des armes de haute précision, ne ciblant pas les villes ukrainiennes.

Le président ukrainien accuse les forces russes de viser aussi des zones civiles

Mais de son côté, l’Ukraine affirme que des civils sont visés. "Cette nuit, ils ont commencé à bombarder des quartiers civils. Cela nous rappelle (l'offensive nazie) de 1941", a dit Volodymyr Zelensky dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, prononçant cette phrase en russe à l'attention des citoyens russes.

Les autorités russes "disent que les zones civiles ne sont pas des cibles, mais c'est encore un de leurs mensonges. En réalité, ils ne font aucune distinction", a-t-il dit encore en ukrainien. L'Ukraine a rompu jeudi ses relations diplomatiques avec la Russie.

À la une

Sélectionné pour vous