Accueil Actu Monde Economie

La Bourse de Paris tirée par le luxe

La Bourse de Paris progressait de 0,63% vendredi matin, aidée par son secteur du luxe, après les résultats du groupe suisse Richemont, et par un début d'apaisement des tensions géopolitiques entre Chine et Etats-Unis.

Le CAC 40, indice principal de la place parisienne, montait de 46,51 points à 7.428,29 points vers 10H00. Jeudi, il a terminé en hausse de 0,24%, aidé par ses valeurs du luxe, mais Wall Street a clôturé en petite forme.

Le géant du luxe Richemont a publié des ventes annuelles supérieures aux prévisions des analystes et en hausse de 19%. Dans son sillage, Kering montait de 1,61% à 553,60 euros, Hermès de 1,22% à 2.013 euros et LVMH de 0,79% à 894,50 euros.

Washington et Pékin ont repris contact à un haut niveau diplomatique, ce qui rassure un peu les investisseurs. Le conseiller à la sécurité nationale du président américain, Jake Sullivan, a rencontré le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, mercredi et jeudi à Vienne, après plus de deux mois de froid.

Les marchés digèrent encore les statistiques économiques américaines de la veille, dont un ralentissement de la hausse des prix à la production et des signes de détente du marché de l'emploi.

"A regarder de plus près il y a des bonnes et mauvaises nouvelles dans la dynamique de l’inflation, mais le message essentiel est bien que l’inflation reste élevée, mais qu’elle est en train de baisser", souligne Sebastian Paris Horvitz, directeur de la recherche de La Banque Postale AM.

Certains investisseurs voient le verre à moitié vide et craignent un ralentissement de l'économie face à une consommation qui faiblit.

Scor marque des points

Le réassureur Scor a annoncé un bénéfice net de 311 millions d'euros au premier trimestre, largement supérieur aux attentes des analystes, grâce notamment à une hausse des tarifs, repassant dans le vert après une perte de 35 millions l'an dernier à la même période, retraité selon une nouvelle norme comptable.

Son action prenait 8,37% à 25,50 euros après avoir fortement reculé de 23% en 2022 face aux pertes enregistrées à cause de l'impact des catastrophes naturelles.

Société Générale

Le groupe bancaire Société Générale (+0,85% à 21,99 euros) a annoncé un bénéfice net en hausse de 5,7% sur un an au premier trimestre, et supérieur aux attentes des analystes, la banque de financement et d'investissement, les réseaux de détail à l'international mais aussi le crédit-bail automobile compensant la petite forme de la banque de détail en France.

JCDecaux en repli

Le géant français de l'affichage publicitaire JCDecaux (-4,94% à 18,08 euros) a enregistré au premier trimestre un chiffre d'affaires en hausse de 6,9% à 672 millions d'euros.

  1. Euronext CAC40

À la une

Sélectionné pour vous