Accueil Actu Monde Europe

La Suisse vote en faveur d'un 13e mois de pension et contre la retraite à 66 ans

Les Suisses, dont la population vieillissante est confrontée à un coût de la vie en hausse, ont voté dimanche en faveur d'un 13e mois de pension de retraite. La majorité des cantons ont accepté dimanche par 58,2% des voix l'initiative populaire des syndicats. Par ailleurs, l'initiative pour une retraite à 66 ans a été balayée par 74,7% de non.

Lancée par l'Union syndicale suisse (USS) ainsi que des organisations féminines et de retraités, l'initiative inscrit dans la Constitution le principe du versement d'une rente de vieillesse supplémentaire, du même montant que celle perçue chaque mois. Cela correspond à une hausse mensuelle des rentes de 8,3%.

Jamais une initiative sur l'AVS n'avait été acceptée en Suisse. Dans un contexte marqué par l'inflation et une perte de pouvoir d'achat, la proposition des syndicats a séduit bien au-delà du camp de la gauche, comme le laissaient présager les sondages.

L'introduction d'une 13e rente en 2026 coûtera environ 4,1 milliards de francs suisses la première année. Dès 2030, la facture devrait passer à 5 milliards par année. Le Parlement devra se pencher rapidement sur la mise en œuvre et le financement.

L'initiative pour une retraite à 66 ans, déposée par les Jeunes libéraux-radicaux suisses (PLR) et proposée durant cette même votation, n'est par contre pas passée, avec 74,7% de non.

L'initiative "Pour une prévoyance vieillesse sûre et pérenne" (initiative sur les rentes) prévoyait de relever l'âge de la retraite AVS à 66 ans pour tout le monde d'ici 2033. Puis de le lier à l'espérance de vie, sur le modèle d'autres pays européens. La retraite à 67 ans serait intervenue dès 2043. Celle à 69 ans en 2070. L'AVS aurait pu économiser 2 milliards de francs par an dès 2033, selon cette proposition.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Il faudrait prendre exemple sur les Suisses

    Alain Schmit
     Répondre