Accueil Actu Monde International

Présidence de LR: dernier grand oral devant le "parlement" du parti

Un grand oral pour achever de convaincre: les trois candidats à la présidence des Républicains se retrouvent samedi au siège du parti pour défendre leurs programme à une semaine du premier tour.

Cinq jours après leur unique débat télévisé, Eric Ciotti, Bruno Retailleau et Aurélien Pradié sont attendus par le Conseil national de LR -- sorte de parlement du parti -- pour présenter, à partir de 10H00, leurs programmes aux délégués et répondre à leurs questions.

"C'est un moment important car les conseillers nationaux se déplacent au siège, ils vont rencontrer physiquement les candidats qu'ils verront tous les trois en même temps", explique Annie Genevard, la présidente de LR. Environ 400 personnes sont attendues.

Cette "ultime photographie avant le vote" porte sans doute "un enjeu moins stressant qu'un débat télévisé mais il y en a un car cela peut lever les hésitations, orienter le choix...", ajoute Mme Genevard, qui assure la transition depuis le départ de Christian Jacob.

Chacun aura 45 minutes à répartir entre allocution et questions-réponses. En amont du conseil, le parti assure avoir reçu une centaine de questions, dont beaucoup portent sur des thématiques chères à la droite: sécurité, immigration et pouvoir d'achat.

Mais "beaucoup concernent l'organisation du parti" et notamment le mode de désignation du candidat à la présidentielle. L'an dernier, Valérie Pécresse avait été désignée en décembre, soit quatre mois avant le premier tour où elle n'avait fait que 4,8% des voix, et beaucoup voient dans le calendrier une des raisons de l'échec.

Beaucoup de questions reçues témoignent aussi de l'inquiétude des militants: comment restructurer le parti? donner la parole aux adhérents? comment gagner le match médiatique face au RN et la Nupes?

Dans cette élection le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti, dont la campagne est percutée par une enquête préliminaire du parquet national financier sur le cumul d'emplois de son ex-épouse, passe pour le favori avec un discours très ferme sur l'immigration et la sécurité.

Mais le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau, entré dans la course avec l'argument du rassemblement, a lui aussi beaucoup mis l'accent sur le régalien.

Le député du Lot Aurélien Pradié, sécrétaire général de LR, fait figure de challenger sur une ligne de droite sociale.

Les trois candidats vont multiplier les déplacements dans la dernière ligne droite. Eric Ciotti, fort du soutien de Laurent Wauquiez, ainsi qu'Aurélien Pradié seront à Provins mardi, à l'invitation de Christian Jacob.

Pour cette élection environ 91.000 adhérents de LR sont invités à voter par voie électronique, avec un premier tour le week-end du 3 décembre et un deuxième le suivant si besoin.

À la une

Sélectionné pour vous