Accueil Actu

Un incendie se déclare dans un entrepôt de jouets et de vêtements près de l'abattoir de Bruxelles

Un incendie s'est déclaré lundi après-midi dans un entrepôt de vêtements et de jouets à Anderlecht. Il n'y a pas eu de blessé, mais les dégâts sont assez considérables. Vers 17h30, le travail d'extinction n'était pas encore achevé, a indiqué Walter Derieuw, porte-parole des pompiers de Bruxelles.

Un incendie s'est déclaré dans un entrepôt d'Anderlecht situé dans la chaussée de Mons, au n°141, près de l'abattoir de Bruxelles, ce lundi entre 14h et 15h. La fumée qui s'est dégagée de l'incendie a été visible à plusieurs kilomètres à la ronde. Jean-François nous a transmis une photo via le bouton orange Alertez-nous:
  
Contactés par nos soins, les pompiers nous indiquent être sur place pour combattre les flammes. "Le feu n'est pas encore sous contrôle. Deux autopompes et deux échelles sont sur les lieux, et une échelle et une autopompe ont été demandés en renforts. Cela permettra de combattre l'incendie par différents endroits", a expliqué Walter Drieuw, porte-parole des pompiers de Bruxelles, vers 15h. "Il n'y a pas de blessé pour l'instant", a-t-il ajouté. Au total, une quarantaine de pompiers ont été envoyés.

Vers 16h, les hommes du feu ont attaqué l'incendie à l'intérieur du bâtiment, via le chaussée de Mons et la rue du Compas. "La fumée a changé de couleur et devient plus claire, il s'agit donc maintenant plutôt de vapeur d'eau", a précisé Walter Drieuw. "Le voisinage ne court aucun danger".

Les pompiers nous ont indiqué que l'entrepôt contenait des jouets et des vêtements. "Il n'y avait personne sur place au moment de l'incendie", a confié le porte-parole des pompiers. "Il s'agit d'un entrepôt d'une profondeur de 50 mètres avec une arrière-cour".

Si la structure en béton du bâtiment n'a guère souffert, son contenu a connu d'importants dégâts. Selon Walter Derieuw, le travail d'extinction s'avère fastidieux dans la mesure où il faut éparpiller les vêtements brûlés puis les mouiller minutieusement.

Vers 18h45, une partie des pompiers a quitté les lieux. "Deux pompes et une échelle restent sur place pour le déblai et la fin de l'extinction. Une partie de la structure de l'entrepôt en bois et métal a quand même été touchée par l'incendie", explique Walter Derieuw.

À la une

Sélectionné pour vous