Accueil Actu

Attention si vous avez posté des questions des examens sur Facebook, Oscar s'est fait prendre et risque gros

Attention si vous avez partagé sur Facebook des questions de certains examens du CE1D, CE2D ou CESS. Votre école pourrait se retourner contre vous.

Depuis plusieurs jours, l’affaire qui tient en haleine une bonne partie du pays, c’est celle des fuites aux examens organisés dans le secondaire. Que ce soit pour le CE1D en 2e secondaire, le CE2D en 4e secondaire ou le CESS en rhéto, des questions de certains examens, voire l’examen entier, ont été publiées sur les réseaux sociaux par des étudiants. Comme beaucoup d’autres Oscar, que nos confrères de la DH ont interviewé, a posté les questions de l’examen de sciences du CE1D sur son mur Facebook. Le directeur de l'école a fait une copie des photos de l'examen publiées par Oscar

Après l’avoir fait, il s’en est vanté auprès de son père qui lui a conseillé de les retirer pour ne pas avoir de problèmes. Mais malheureusement, le directeur de son école les avait déjà vues. Le papa d’Oscar a reçu un mail du directeur mercredi matin lui indiquant qu’ils avaient collecté des photos et que sur certains se trouvait l’identité de son fils et que le cabinet de Joëlle Milquet en a été averti. "Dans un autre registre, on peut également constater que votre fils se présente sur sa page Facebook comme le directeur général de... (nom de l’école)" , peut-on encore lire dans le mail selon la DH. "Mon fils a 85 % de moyenne, c’est lui qui va payer les pots cassés !"

Le directeur menace d’entamer une procédure de non-réinscription pour Oscar pour l’année prochaine. Le papa de l’ado est en colère. Il explique que ce n’est pas son fils qui a volé les questions de l’examen et qu’il n’a fait que le publié sur Facebook. "Ce n’est peut-être pas très mature, mais il a 14 ans ! Mon fils a 85 % de moyenne. C’est lui qui va payer les pots cassés ! Des dizaines de copains ont fait la même chose : l’école veut en faire un exemple" , s’est énervé le papa auprès de nos confrères de la DH qui ont ensuite contacté le directeur de l’école et la version n’est pas la même. Oscar aurait déjà un dossier disciplinaire épais et que l’équipe pédagogique envisageait de lui refuser la réinscription avant l’affaire des fuites.