En ce moment
 
 

Energie et logement: voici les nouveaux montants des primes wallonnes

 
batibouw
 

Les montants de base des primes wallonnes énergie-logement sont connus.

Le ministre wallon du Logement et de l'Energie Paul Furlan et la Confédération construction wallonne (CCW) ont dévoilé jeudi à Batibouw les montants de base des primes pour l'énergie et la rénovation des bâtiments, qui devraient entrer en vigueur le 1er avril prochain, au terme d'un moratoire de trois mois.

Contrairement à l'ancien système, un montant maximum de revenus est fixé dans le projet de la coalition PS-cdH pour pouvoir bénéficier des primes: 93.000 euros de revenu net imposable (soit 97,5% de la population wallonne).

Un coefficient multiplicateur apparaît pour favoriser les plus bas revenus: la prime sera multipliée par trois pour ceux de moins de 21.900 euros, par deux pour la tranche allant jusqu'à 31.100 euros, et par 1,5 pour celle jusqu'à 41.100 euros.

Pour l'installation de système de chauffage ou d'eau chaude performants, c'est le chauffe-eau solaire (1.500 euros) qui est le plus soutenu, devant la pompe à chaleur chauffage et combiné ainsi que la chaudière biomasse (800 euros).

L'isolation thermique d'un mur extérieur sera soutenue à hauteur de 12 euros le mètre carré, le remplacement de menuiseries extérieures à 15 euros le mètre carré.

Installation électrique (300 euros), assèchement et stabilité des murs (8 euros/m2 ou 500 euros selon les cas), toitures (8 euros/m2, 200 euros ou 500 euros selon les travaux), audit énergétique (200 euros), etc., figurent aussi parmi les neuf domaines donnant encore droit à 23 primes différentes, par rapport à la soixantaine de primes existant préalablement.

Le gouvernement wallon, qui veut favoriser les prêts à taux zéro, a réduit de 25 millions d'euros son budget dédié aux primes. La réforme doit encore être adoptée par le gouvernement wallon. "Nous maintenons notre intention de lancer le système le 1er avril", a déclaré Paul Furlan.


 

Vos commentaires