En ce moment
 
 

Engie profite des prix records de l'électricité: les centrales nucléaires belges lui rapportent près d'un milliard d'euros

Engie profite des prix records de l'électricité: les centrales nucléaires belges lui rapportent près d'un milliard d'euros
© BELGA
 
 

L'énergéticien français Engie a tiré un peu moins d'un milliard d'euros de l'exploitation des centrales nucléaires belges sur les neuf premiers mois de l'année. C'est ce qui ressort de ses résultats trimestriels publiés jeudi.

Le bénéfice d'exploitation (EBIT) d'Engie pour les neuf premiers mois de l'année s'est élevé à 7,3 milliards d'euros, contre 3,9 milliards d'euros un an plus tôt. Sur ce montant, 984 millions d'euros proviennent de l'activité nucléaire: les centrales nucléaires de notre pays. Engie profite des prix records de l'électricité sur les marchés.

Une partie de ces bénéfices revient au trésor public belge sous la forme d'une taxe nucléaire. Le groupe indique que 900 millions d'euros ont été versés au titre du partage des bénéfices avec les gouvernements de Belgique et de France réunis, pour les neuf premiers mois de l'année.

Le chiffre d'affaires fait un bond

Globalement, le groupe énergétique français Engie a relevé ses objectifs pour l'année 2022 après des résultats en hausse au troisième trimestre, portés par les cours élevés de l'énergie et la croissance de la plupart de ses activités. Le résultat net récurrent (hors exceptionnels) du groupe devrait désormais se situer dans une fourchette de 4,9 à 5,5 milliards d'euros, indique l'énergéticien, qui a vu son chiffre d'affaires bondir de plus de 85% sur neuf mois. Engie a vu son chiffre d'affaires bondir de plus de 85% sur neuf mois, à 69,3 milliards d'euros. Son résultat d'exploitation (Ebit) est à 7,3 milliards, en hausse de 84,4%.

Le principal fournisseur de gaz en France s'est aussi dit "confiant" dans sa capacité d'approvisionnement pour l'hiver prochain, sans gaz russe. Engie, dont l'État français détient près de 24%, a continué de réduire son exposition aux volumes achetés précédemment à Gazprom, à un niveau aujourd'hui "epsilonesque" selon les termes de Pierre-François Riolacci, directeur général adjoint Finances, RSE et Achats. "Pour l'hiver 2023-24, le groupe reste confiant dans le fait que les volumes supplémentaires contractés par le biais de nouvelles sources d'approvisionnement y compris le gaz naturel liquéfié, ainsi qu'une diminution attendue de la demande, contribueront à remplacer le besoin en gaz provenant de Russie et à atteindre les niveaux de stockage requis", indique le communiqué. "Notre situation financière nous permet de contribuer à la gestion de crise à travers la mobilisation de notre trésorerie, les mécanismes gouvernementaux de partage des bénéfices, ainsi que des dispositifs d'accompagnement de nos clients", a indiqué la directrice générale, Catherine MacGregor.

Les personnels de l'entreprise devraient pour leur part recevoir une prime exceptionnelle de 1.500 euros, a annoncé le groupe. Engie est la maison-mère du producteur et fournisseur belge d'énergie Engie Electrabel.


 

Vos commentaires