La télé-redevance, c'est enfin fini?

La suppression de la redevance télévision est inscrite à l'ordre du jour du gouvernement wallon de ce jeudi, ainsi que plusieurs autres avant-projets de décret, parmi près d'une centaine de points. Cet agenda tranche par son abondance avec les maigres ordres du jour des deux semaines précédentes, marquées par le divorce le 19 juin dernier du cdH d'avec le PS.

Ça y est, la suppression de la télé-redevance en Wallonie est enfin sur la table du gouvernement wallon. C'est un point de l'ordre du jour du gouvernement jeudi. Le PS veut faire voter la fin de cette taxe forfaitaire annuelle de 100 euros. Mais la crise politique est passée par là, il y a donc peu de chance que cette redevance soit enterrée dans l'immédiat.


Pas de vote du cdH

Le cdH a annoncé qu'il ne la votera pas, ni aucune mesure budgétaire dans l'immédiat, ni même aucune réforme nouvelle. Il faut dire que les deux partis sont en instance de divorce et que la voiture du MR est garée devant le domicile conjugal, pour emmener l'épouse déçue. Ce n’est donc pas le moment de relancer des vieux projets de couple avec le PS, pour le CDH. En effet, un accord du cdH sur la suppression de la télé-redevance risquerait de crisper le MR, qui réclame cette suppression depuis des années et préférerait la mettre en œuvre lui-même, une fois au pouvoir, selon des modalités qu'il aura pu négocier. Le président du MR, Olivier Chastel, s'était inquiété lundi de la conclusion d'accords de dernière minute au gouvernement wallon, qui contraindraient le MR une fois au pouvoir.


Un très long feuilleton politique

Cela fait 16 ans que la Flandre et Bruxelles ont supprimé cette taxe. En Wallonie, la disparition a été annoncée des dizaines de fois. Rien que sous le gouvernement Magnette, elle est annoncée comme imminente depuis un an et demi. Ce qui posait problème, jusqu'ici, c'était de compenser le manque à gagner. Cette taxe rapporte 100 millions par an au budget.


Elio Di Rupo et Benoît Lutgen étaient parvenus à un accord

Et c'est ici, que les versions divergent. Selon le PS, on a trouvé de quoi compenser la taxe. Les présidents de parti, Elio Di Rupo et Benoît Lutgen sont même parvenus à un accord politique, il y a moins d'un mois, à ce sujet. Les socialistes déposent donc le projet sur la table du gouvernement wallon demain.

Il s’agit juste un coup de com' du PS, selon le cdH. Un coup en traître, pour mettre des bâtons dans les roues des négociations MR-cdH, en pleine crise politique. Les libéraux sont d’ailleurs à l'affut.

Vos commentaires