En ce moment
 
 

La Wallonie change radicalement de cap: 6 projets d'autoroutes abandonnés, priorité à la mobilité douce

Le gouvernement wallon gèle les budgets pour la construction de nouvelles autoroutes. Cela permettra de faire des économies. Des sommes qui seront réinvesties dans l'entretien des autoroutes existantes et surtout dans le soutien à la mobilité douce.

Les nouveaux tronçons d'autoroute sont abandonnés au profit de la mobilité douce. Une décision concrète, radicale, en faveur d'un changement d'habitudes important pour l'avenir.

"Ce qui est visé ici, c'est surtout les nouveaux tronçons", explique Philippe Henry, ministre Ecolo wallon du climat, de la mobilité, des infrastructures et de l'énergie. "Sauf exception, il n'y a plus d'extension du réseau. A un moment donné, il faut se limiter, et se dire qu'on va faire du transfert modal, en ayant plus de bus, des bus plus rapides ; en ayant des pistes cyclables en meilleur état et en plus grande quantité, car là on est très en retard".

Si les chantiers entamés vont se poursuivre, 6 projets vont être abandonnés: Herstal, Rebecq, Lobbes, Saint-Ghislain, Boussu et Lessines.

52 millions d'euros d'économies, réaffectées dans la mobilité. "Au quotidien, pratiquement toute la population wallonne a des soucis de mobilité. Donc on doit proposer autre chose, et il faut réorienter les budgets, les consacrer suffisamment aux alternatives. Et pour ça, il ne faut pas, en permanence, ajouter des tronçons routiers. Mais bien sûr, on va continuer les entretiens et consolider la sécurisation du réseau", poursuit le ministre écologiste.

D'ici 2026, 2 milliards seront investis dans la mobilité, dont la moitié dans les alternatives à la voiture: cyclistes, piétons et transports en commun.

 

Vos commentaires