En ce moment
 

Les Belges ne souhaitent pas échanger leur voiture de société pour de l’argent: "Le montant octroyé n’est pas suffisant"

40% du parc automobile est constitué de voitures de fonction. Malgré les nouvelles mesures du gouvernement qui propose du cash si vous renoncez à votre voiture, seuls quelques employés ont choisi l’argent.

Depuis deux mois, en Belgique, seuls 23 travailleurs ont souhaité échanger leur voiture de société contre de l’argent. "On reçoit de l’argent mais l’état se sert dessus, donc je ne pense pas que ce soit une super option", estime un conducteur. "C'est l'habitude", ajoute un autre. 

La mesure du gouvernement fédéral, appelée "cash for car", a pour but de désengorger nos routes, où deux voitures sur cinq sont des voitures de société

"Le montant octroyé en cash n’est pas suffisant pour que ce soit vraiment attrayant", estime Valérie t'Serstevens, manager national et international employment RH SD WORX.


"Il faudrait quasiment doubler la somme"

Un exemple avec une voiture catalogue de 31.000 euros qui émet 180 gr de CO2 par kilomètre avec carte carburant. S’il veut délaisser sa voiture, le travailleur reçoit une allocation mobilité de 531 euros bruts par mois.

"Vous faites déjà un plein par semaine, voire deux. Vous avez droits aux frais d’entretien payés par la société. Donc, vraiment 530, c’est absolument pas suffisant. Il faudrait quasiment doubler la somme pour que ça devienne attractif pour les travailleurs, surtout en Wallonie", explique Valérie t'Serstevens.

Une mesure qui n’a pas non plus convaincu le conseil d’état. Celui-ci estime que le cash for car discrimine les travailleurs sans voiture de société.

Vos commentaires