En ce moment
 
 

42 suspects renvoyés en correctionnelle après les émeutes lors du match Antwerp-Eupen de 2016

42 suspects renvoyés en correctionnelle après les émeutes lors du match Antwerp-Eupen de 2016
 
 

(Belga) La chambre du conseil d'Anvers a renvoyé jeudi 42 suspects devant le tribunal correctionnel. Ceux-ci sont poursuivis pour leur implication présumée dans d'importantes émeutes survenues le 30 avril 2016 aux alentours du Bosuil, le stade de l'Antwerp, en marge d'un match de football contre Eupen. Seuls deux suspects voient les poursuites à leur encontre abandonnées, indique le parquet d'Anvers.

L'Antwerp avait fait un nul (0-0) contre Eupen et ne pouvait ainsi pas prétendre à la première division. Les supporteurs du club n'ont pas digéré cette déconvenue. Ils ont envahi le terrain et plusieurs d'entre eux sont parvenus à s'immiscer dans les tribunes des visiteurs. Cette portion du stade a été rapidement évacuée et un canon à eau a dû être utilisé pour repousser les hooligans. Les supporters de l'Antwerp ont alors déchargé leur frustration sur la police qui était présente en masse aux abords du stade Bosuil. Ils ont jeté des pavés, des panneaux de signalisation et des barrières. Ils ont endommagé des combis et ont bouté le feu à l'un des véhicules à l'aide d'un feu de Bengale. Des riverains ont également subi des dégâts. La situation s'est calmée avec le départ du bus des joueurs d'Eupen. Le noyau dur des hooligans a alors perdu en importance. Les dégâts étaient considérables et évalués à plus d'un million d'euros. (Belga)




 

Vos commentaires