En ce moment
 

Assises Namur - Assassinat de Marc Hallaux: la reconstitution ne correspond pas à la description d'expert

(Belga) Les enquêteurs sur l'assassinat de Marc Hallaux par Angel Cebrian y Rodriguez ont présenté lundi le film de la reconstitution des faits réalisée le 28 novembre 2017. Les personnes présentes ont pu observer les différents gestes accomplis par l'accusé le 3 septembre 2017 pour tuer l'homme avec qui son ex-compagne allait se mettre en ménage. Toutefois, ceux-ci ne correspondent pas à la description du médecin légiste.

Les coups de couteau rapportés lors de la reconstitution ne correspondent pas à la description des blessures faites par le médecin légiste. Sur l'enregistrement, Angel Cebrian y Rodriguez porte des coups de couteau sur le côté gauche du cou de Marc. Pourtant, le Dr Bauthier les situe sur le côté droit. De même, M. Cebrian y Rodriguez a avoué avoir porté un premier coup de couteau dans l'épaule de Marc Hallaux avec une telle force que le couteau s'est enfoncé jusqu'à la garde. Après cela, l'accusé prétend avoir basculé la victime sur le dos pour lui porter les coups de couteau mortels. Le motif avancé par M. Cebrian y Rodiguez pour l'assassinant de son rival est qu'il voulait à tout prix s'emparer du smartphone de celui-ci afin de démontrer à sa compagne, Annick Piffert, que Marc Hallaux, homme avec qui elle voulait vivre une histoire d'amour, était un coureur de jupons. Selon l'accusé, la victime entretenait de nombreuses relations avec d'autres dames à l'insu de Mme Piffert. Les enquêteurs lui ont donné raison. En effet, après analyse de la téléphonie de la victime, ils ont pu mettre en évidence de nombreuses communications avec ces femmes. Quelques secondes avant sa mort, M. Hallaux entretenait notamment une relation téléphonique jugée torride avec l'une d'entre elles. Mardi matin, le médecin légiste viendra présenter ses conclusions au jury. Le prochain témoignage très attendu est celui d'Annick Piffert, ex-compagne de l'accusé. (Belga)

Vos commentaires