Claude Despiegeleer payera 400 euros par mois à Charleroi pour apurer sa dette

(Belga) L'ancien échevin de Charleroi Claude Despiegeleer a obtenu un plan d'apurement de sa dette vis-à-vis de la Ville. Le nouveau collège communal a approuvé la proposition, qui lui permet de rembourser 400 euros par mois, soit un étalement jusqu'en... 2495, rapportent mercredi soir Le Soir, Sudpresse, La Dernière Heure, La Libre Belgique et L'Avenir.

Claude Despiegeleer doit près de 2,3 millions d'euros à la Ville de Charleroi. Si l'on divise cette somme par mensualités de 400 euros, cela représente, sans intérêts de retard, 5.720 versements, peut-on lire dans les articles qui relayent l'information. Mais un recours en justice a été estimé trop aléatoire compte tenu de la situation d'insolvabilité du mandataire exclu du PS. En 2009, le tribunal correctionnel de Charleroi avait condamné Claude Despiegeleer à un an de prison dans l'affaire dite de "la chaudière de Carcassonne", une peine qui fut ensuite doublée par la cour d'appel de Mons. Un an plus tard, le 23 juin 2010, le tribunal correctionnel de Charleroi l'avait condamné à quatre ans de prison et 16.500 euros d'amende dans l'affaire dite de "La Carolorégienne". L'ex-échevin des Sports a de plus été condamné par simple déclaration de culpabilité du chef de différentes infractions commises dans le cadre du dossier dit "Ville". M. Despiegeleer a aussi été condamné sur le plan civil, d'où sa dette envers Charleroi. (Belga)

Vos commentaires