En ce moment
 
 

Crash d'un F-16 à Peer: l'oiseau a percuté le moteur

 
 

La Défense a confirmé jeudi le crash d'un F-16 belge à environ un kilomètre de la piste de Kleine-Brogel (province du Limbourg). Une enquête a été ouverte, mais selon les premières informations, il s'agit d'une collision avec un oiseau.

Un F-16 s'est écrasé à Peer, à proximité de la Voorstraat, tout près du domaine militaire de Kleine Brogel. Le bourgmestre de Peer, Theo Kelchtermans, a levé vers 17h le plan catastrophe. L'appareil s'est écrasé juste en dehors du domaine militaire, a précisé la police. "Une enquête a été ouverte, mais selon les premières informations il pourrait s'agir d'un 'birdstrike' (une collision avec des oiseaux)", rapporte la Défense dans un communiqué de presse. Le pilote a manqué de chance, a estimé le colonel Paul Desair, commandant depuis le 3 juillet de la base aérienne de Kleine-Brogel, soulignant que l'oiseau avait percuté le moteur et non le cockpit, ce qui aurait permis à l'appareil de continuer à voler.

Il s'éjecte et atterrit dans un arbre

Le F-16 avait quitté à 14H44 la base de Kleine-Brogel dans le cadre d'un vol d'entraînement. Après 20 minutes de vol, le pilote a commencé à effectuer des atterrissages d'entraînement. En redécollant, trois détonations ont été soudainement entendues. La tour de contrôle a aperçu des flammes à l'arrière de l'appareil. L'accident s'est produit à 15H01, à environ un kilomètre de la piste, a précisé la Défense. "Le pilote a lancé un mayday à la tour de contrôle, expliquant qu'il était entré en collision avec un oiseau", a indiqué notre journaliste sur place Amélie Schildt. Il s'est ensuite ejecté et a atterri dans un arbre. Les services d'incendie ont dû repêcher de l'arbre le pilote au moyen d'une échelle."Il n'y a pas de blessé ou d'autres dégâts matériels", indique Eric Cenens, de la zone de police locale.

Un jeune de 24 ans en formation

Le pilote est un jeune homme né homme né en 1988, originaire d'Ottignies, il n'a été que légèrement blessé.Il était encore en formation, mais avait presque terminé celle-ci. Au total, il compte à son actif quelque 500 heures de vol, dont 132 heures avec un F-16. "La situation du birdstrike (collision avec un oiseau) est évidemment rencontrée lors de la formation avec le simulateur de vol. Par an, on compte une douzaine de cas réels, sans issue fatale", a précisé le général-major Van De Voorde. Le pilote est parvenu à s'éjecter de son appareil. Après l'accident, il était encore conscient. Il a été légèrement blessé et se plaignait de douleurs à l'épaule. Il a été emmené pour examen à l'hôpital à Overpelt.




 

Vos commentaires