Non, aucune mère de famille "gilet jaune" belge n'a été tuée à Paris lors de la manifestation de samedi

Sources anonymes et souvent suspectes, aucun signalement officiel, démenti du Ministère des affaires étrangères: la rumeur lancée samedi soir par plusieurs internautes, se mettant parfois en scène (en vidéo), est bien une 'fake news' de très mauvais goût.

L'information a circulé avec insistance sur Facebook dès samedi soir: une Belge participant à la manifestation des gilets jaunes à Paris serait décédée, touchée par un tir de flashball à la tête selon ces témoignages. La nouvelle avait été abondamment relayée par de nombreux témoins via notre bouton orange Alertez-nous.

Ce dimanche vers 11h, le Ministère des affaires étrangères belge nous a confirmé qu'il s'agissait d'une fausse information: aucun décès belge (ni français, d'ailleurs) n'est à déplorer lors de la manifestation de samedi. On peut donc parler d'une 'fake news' lancée par une ou plusieurs personnes, et relayée par des milliers d'autres.

Son but ? Stigmatiser les répliques des forces de l'ordre lors des manifestations, probablement, dans un contexte d'opposition de plus en plus forte, surtout en France, entre "gilets jaunes" et pouvoir politique.

Des témoignages approximatifs et suspects

Dès samedi soir, il y a eu plusieurs vidéos sur YouTube de gens affirmant avec conviction le décès d'une certaine Coralie Thoreau. On trouvait également de nombreuses publications sur Facebook de personnes disant avoir assisté à la mort de cette "mère de famille courageuse".

Il s'agissait souvent de comptes anonymes aux noms farfelus. Aucune personne clairement identifiable n'a témoigné. Il y a aussi beaucoup de commentaires disant qu'il s'agit d'une fausse information.

Plusieurs de ces publications ont été effacées entre-temps.

Aucune information relative à un manifestant décédé

De plus, il était très peu probable que dimanche matin, aucun mort (Belge ou Français, d'ailleurs) n'ait été officiellement recensé lors des défilés des gilets jaunes à Paris samedi.

Ni l'AFP (Agence France-Presse) ni nos collègues de RTL France, n'avaient eu vent du moindre décès. D'après l'AFP dimanche matin: "Environ 3.500 personnes ont manifesté dans la capitale française samedi, près de 50.000 personnes dans toute la France, selon les chiffres des autorités. Les premiers heurts à Paris entre manifestants et forces de l'ordre se sont produits vers 14H00 sur les quais de Seine, près de l'Hôtel de Ville, et des affrontements ont ensuite éclaté sur la passerelle Léopold Sédar Senghor, reliant les deux rives de la Seine au niveau du Jardin des Tuileries. Pendant cet épisode, un gendarme a été blessé après avoir été frappé par des manifestants".

S’il devait s’agir d’une ‘fake news’, je trouverais cela déplorable

Didier Reynders, ministre des Affaires étrangères, a réagi ce dimanche à notre micro: "Malheureusement, j’avais vu cette information circulant sur les réseaux sociaux. On a pris le temps de vérifier et encore ce matin, vérifications faites auprès des autorités françaises, personne n’a la moindre information concernant une Belge blessée ou décédée à l’occasion des manifestations d’hier. Nous n’avons reçu d’ailleurs aucune demande, aucun contact d’une famille qui aurait pu être concernée par une personne blessée ou décédée à Paris. J’espère que nous n’aurons pas de mauvaises nouvelles dans les heures qui viennent, mais s’il devait s’agir d’une ‘fake news’, je trouverais cela déplorable. Nous avons autre choses à faire dans les services d’urgence des hôpitaux, comme ceux de la police  ou des affaires étrangères que de devoir vérifier de fausses informations. Si une famille devait malgré tout avoir cette information, je demande qu’elle prenne contact avec notre ambassade ou avec nos services à Bruxelles".

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires