JO 2014 - L'Agence mondiale antidopage "préoccupée" après la décision du TAS

JO 2014 - L'Agence mondiale antidopage

(Belga) L'Agence mondiale antidopage (AMA) a accueilli "avec grande préoccupation" la décision prise jeudi par le Tribunal arbitral du sport (TAS) d'annuler la suspension à vie de 28 des 42 sportifs russes présents aux Jeux Olympiques 2014 à Sotchi. Dans un communiqué publié en soirée, l'AMA annonce qu'elle "appuie l'intention du Comité international olympique (CIO) de considérer toutes les options, notamment la possibilité de faire appel devant le Tribunal Fédéral suisse."

"Le TAS a admis les appels de 28 sportifs russes tout en rejetant pour l'essentiel ceux de 11 autres sportifs (trois cas de biathlètes seront examinés prochainement, ndlr) contre les suspensions qui leur avaient été imposées par le Comité international olympique pour cause de violation des règles antidopage, sachant que ces 39 sportifs faisaient partie du programme de dopage systémique de la Russie", explique l'AMA. "L'AMA estime que cette décision est de nature à causer de l'incompréhension et de la frustration chez les sportifs. L'Agence appuie l'intention du CIO d'analyser ces décisions très attentivement et de considérer toutes les options, notamment la possibilité de faire appel devant le Tribunal Fédéral suisse", prévient l'Agence mondiale antidopage. "Le fait que les procédures d'appel de 11 sportifs aient été rejetées par le TAS confirme les conclusions de la Commission Schmid du CIO, qui avait été mise sur pied en juillet 2016 pour enquêter sur la manipulation systémique du processus de contrôle du dopage en Russie. Ce stratagème avait été révélé dans le rapport en deux parties faisant suite aux enquêtes indépendantes McLaren lancées par l'AMA. Les enquêtes McLaren, dont le mandat était de confirmer qu'il y avait eu manipulation institutionnalisée du processus de contrôle du dopage, ont donc été corroborées de nouveau", ajoute encore l'instance. (Belga)

Vos commentaires