En ce moment
 
 

Procès des Becker: "Samson quitte le café avec Laurette Derudder et il la tue"

La partie civile a plaidé ce matin devant la cour d'assises de Mons. Selon l'avocat, la culpabilité de Samson et Steve Becker ne fait aucun doute et les jurés ne doivent pas se faire manipuler par les accusés qui, selon lui, cherchent à semer le doute dans leur esprit.

L'audience à la cour d'assises du Hainaut était consacrée lundi matin aux plaidoiries de la partie civile au procès de Steve, 27 ans, et Samson, 21 ans, Becker accusés du meurtre de Laurette Derudder. La victime a été poignardée de 61 coups de couteau. Son corps a été retrouvé le 19 décembre 2009 dans le cours d'eau de l'Aunnelle à Honnelles (Mons). Me Fabrice Guttadauria, conseil de la partie civile, a rappelé que si les accusés n'étaient pas jugés pour leur réputation mais pour leur culpabilité dans le meurtre de la victime il fallait néanmoins garder à l'esprit une réalité sociologique ayant une influence prépondérante dans l'enquête et au procès : celle du clan de la famille Becker. "Un clan dans lequel les membres font preuve d'une solidarité indestructible. Et la peur qu'ils inspirent à la fois aux policiers et aux témoins. Une peur basée sur des situations, des évènements vécus dans le borinage et qui fait que les témoins ont peur des représailles et se taisent", a affirmé l'avocat.

"Les Becker font porter le chapeau à d'autres"

Les tentatives de manipulation des accusés ont aussi été mises en exergue par l'avocat. "En plus de se faire passer pour des victimes, 'les malheureux Becker victimes de leur réputation' font porter le chapeau à d'autres dans le but de semer le doute dans l'esprit des jurés".

Conseils de la partie civile: culpabilité indiscutable de Samson Becker

Pour Mes Elena D'Agristina (voir photo ci-contre) et Lysiane Brackman, également conseils de la partie civile, la culpabilité des accusés ne fait aucun doute. C'est à travers plusieurs éléments probants du dossier que les avocats se sont attachés à la démontrer : les mensonges de Samson Becker, l'absence d'alibi, la voiture de l'accusé qui a été détruite, la téléphonie, les écoutes des accusés au parloir, leur ADN sur le chiffon retrouvé près du cadavre, etc. "L'expert l'a précisé, la victime est morte maximum une heure après avoir ingurgité son dernier verre. Samson quitte le café avec Laurette Derudder et il la tue", a affirmé Me D'Agristina.

L'audience reprendra lundi après-midi avec le réquisitoire de l'avocate générale, Ingrid Godart. La parole sera ensuite aux défenseurs de Samson et Steve Becker.

> VIDEO: LE SUJET DU JOURNAL DU 17/9 RAPPELLE L'AFFAIRE

Vos commentaires