En ce moment
 
 

Scandaleux: des chauffeurs de taxis profitent des attentats pour arnaquer leurs clients

Scandaleux: des chauffeurs de taxis profitent des attentats pour arnaquer leurs clients

Un aller simple Charleroi-Bruxelles pour 300 euros? Scandaleux, selon la direction du Brussels South Charleroi Airport qui dénonce l’arnaque de plusieurs chauffeurs de taxi.

Des clients arnaqués par des chauffeurs de taxis à l’aéroport de Charleroi, c’est ce qu’a dévoilé Jean-Jacques Cloquet, CEO de l’aéroport, à nos confrères de l’Avenir. Ils sont nombreux à avoir payé jusqu’à deux fois le prix normal de la course pour aller jusqu’à Bruxelles, soit 300 euros. Une pratique totalement illégale.


"Du racket"

Après les attentats qui ont touché l’aéroport de Zaventem, de nombreux vols ont été déviés vers Brussels South Charleroi Airport. Les taxis ont donc été surbookés, et certains d’entre eux n’ont pas hésité à augmenter leurs prix. Dans l’Avenir, Laurent Leveque, président du BSCA, dénonce du "racket, une honte en cette période où il faut faire preuve de solidarité collective".

Il faut dire que ce n’est pas la première fois que de telles pratiques sont dénoncées à l’aéroport. Des chauffeurs avaient également gonflé leurs prix lors de précédentes crises liées à des intempéries hivernales.


Les victimes doivent porter plainte

Interrogé par l’Avenir, l’échevin carolo du Commerce Philippe Van Cauwenberghe (PS) a expliqué n’avoir aucune capacité d’agir sans qu’une plainte ne soit déposée. "A partir d’un PV, nous pouvons sanctionner l’infraction qui constitue une fraude. Cela peut aller jusqu’au retrait du certificat de capacité, qui constitue l’agrément du taxi." L’échevin considère également que les clients doivent être mieux informés sur leurs droits. Chacun est en effet libre de refuser de payer un forfait et d'exiger que le compteur soit mis en route.

Vos commentaires