En ce moment
 
 

"Gros coup d'accélérateur" pour la vaccination en Wallonie: le système tiendra-t-il le rythme de 230.000/semaine, puis 400.000 ?

 
CORONAVIRUS
 

La Région wallonne annonce une nouvelle accélération de son programme de vaccination contre le coronavirus, via sa ministre de la Santé, Christie Morreale (PS). "Gros coup d'accélérateur: on passe de 130.000 à 230.000 vaccins pour cette semaine", a-t-elle confié à Fabrice Grosfilley, lundi matin, sur BEL RTL.

Cette accélération est simplement liée à la disponibilité des doses de vaccins. "Il y a eu des discussions en parallèle pour que l'Union européenne puisse bénéficier de plus de doses, plus tôt. C'était maximum 200.000 par semaine au départ. Et on va doubler ce chiffre au mois de juin", pour atteindre un rythme de 400.000 vaccinations par semaine, si tout va bien.

Le système va-t-il tenir le coup ?

Les centres devront s'adapter. "On a 52 centres en Wallonie et on avait prévu de pouvoir monter en puissance dans un certain nombre d'entre eux, là où c'est déjà configuré, où il y a assez d'espace, de places de parking par exemple, etc. Pour tous ces centres, on pourra augmenter également les horaires, passant à 15 heures d'ouverture par jour".

Y aura-t-il assez de personnes pour injecter les doses ? "Globalement, ça suit". Dans certaines zones de Wallonie, "dans le Luxembourg, sur Liège, à Namur parfois", il manque un peu de personnel. "Les médecins, les pharmaciens et les infirmiers, notamment les pensionnés, peuvent se mobiliser, se signaler" pour combler d'éventuels trous dans les horaires.

Le rythme de vaccination par heure va également augmenter, passant de 20 à 25. "On avait demandé l'avis du personnel impliqué, et dans un sondage, la moyenne était de 28 par heure. Mais on a pris un peu de deçà". On va devoir descendre de 3 minutes à 2 minutes 30 secondes par vaccination. "Il faut éviter de venir avec une chemise et un veston, on va le préciser dans la documentation. C'est une demande des centres d'aller un peu plus vite".

Qu'en pensent les centres de vaccination ?

Déjà bien occupés, les centres de vaccination doivent adapter leur stratégie. "On aura besoin de 36 infirmières par jour, plus le médecin superviseur et les directeurs médicaux. Donc on va être une quarantaine au niveau du centre, et au niveau logistique, d'une quarantaine on va passer à une soixantaine de personnes. Donc environ 100 personnes au niveau du centre", a expliqué Christian Guyot, directeur à Marche-en-Famenne, qui espère que les pensionnés (médecins, etc) pourront continuer à venir aider en cas de souci :

Où en est-on au niveau des tranches d'âge ?

Quant aux tranches d'âge invitées à se faire vacciner, ça bouge également. "A partir de demain (mardi 4 mai) à midi, toutes les personnes de plus de 65 ans qui souhaitent se faire vacciner pourront appeler le 0800 45 019, pour avoir un rendez-vous". Dans "environ deux semaines", on passer à des tranches d'âges inférieures. Christie Morreale "espère qu'en juillet", on aura vacciné tous les Wallons, "si toutes les doses continuent à être livrées".

La Ministre de la Santé wallonne précise que pour les moins de 18 ans, "il y a des autorisations qui sont en cours, et on a essayé d'anticiper, notamment au niveau des autorisations parentales, pour pouvoir vacciner dans nos centres cette population-là, on s'adaptera".

 




 

Vos commentaires