En ce moment
 
 

De Wever: "Nous en avons assez d'être pris pour des vaches à lait"

 
 

Lors du dernier grand meeting électoral de la N-VA ce samedi matin à Anvers, Bart De Wever a été ovationné par près de 2.000 militants. Un show qui contraste avec le silence de son adversaire Patrick Janssens (sp.a).

Quelque 2.000 candidats et membres de la N-VA se sont réunis ce samedi à Anvers pour un dernier meeting avant les élections communales de dimanche. Le président de la N-VA, Bart De Wever, a rappelé qu'une voix pour son parti est un cri de protestation clair contre le gouvernement fédéral d'Elio Di Rupo.

Voter pour le "changement"  
 
Le défi pour la N-VA est de se renforcer dimanche au niveau local et de devenir un acteur incontournable. Avec une campagne axée sur "le changement", la N-VA se positionne contre les partis "traditionnels" que sont le CD&V, le sp.a et l'Open Vld, tous membres du gouvernement fédéral.    

Une standing ovation à trois reprises

Le président Bart De Wever, qui a reçu une standing ovation à trois reprises, a répété ce message samedi. "Les Flamands peuvent envoyer un message clair à la Rue de la Loi: nous en avons assez. Assez d'être pris pour des vaches à lait. Nous n'en pouvons plus de l'immobilisme fédéral. Nous n'acceptons plus la mal-gouvernance économique.""Demain, l'électeur pourra choisir de faire souffler un vent nouveau au niveau local. Pour briser la toute puissance de certains partis", a-t-il poursuivi.     

La N-VA est confiante dans le fait que ses résultats dimanche seront bons. "Le changement commence demain", a conclu Bart De Wever.


 

Vos commentaires