En ce moment
 
 

Elio Di Rupo déplore les fausses infos sur les réseaux sociaux et insiste: "Si on veut préserver nos libertés, il faut se faire vacciner"

Elio Di Rupo déplore les fausses infos sur les réseaux sociaux et insiste:
(c) RTL INFO
 
 

Après l'annonce des assouplissements (lire notre article Voici tout ce qui change) qui marquent la fin de la quasi totalité des restrictions liées au Covid en Wallonie et en Flandre à partir du 1er septembre (à Bruxelles où la proportion vaccinée de la population est trop faible, il faudra attendre encore au moins un mois), le Premier ministre puis les ministres-présidents régionaux se sont exprimés. Elio Di Rupo a appelé les Belges à ne pas tomber dans le piège des fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux et à se faire vaccination. 

"Comme l'a dit le Premier ministre, la liberté va de pair avec la vaccination. Il y a quelque chose qu'on ne doit pas faire, c'est croire ce que l'on trouve sur les réseaux sociaux. Il y a énormément de fausses informations, de fake news qui font peur à beaucoup de personnes. Et beaucoup de personnes se disent qu'elles ne se font pas vacciner parce qu'elles risquent ceci, parce qu'elles se disent 'On n'est pas certain de cela'. Certains diront 'Vous avez vu, il est vacciné et pourtant il est à l'hôpital'. S'il y a quelques personnes vaccinées à l'hôpital, c'est peut-être parce qu'elles ont une immunité faible ou d'autres maladies en plus du Covid. Par rapport au nombre total, c'est très très très très très minoritaire, quasiment rien. Sur internet, on dit beaucoup de choses. Je pense qu'il faut se dire que la liberté qu'on va retrouver, si on veut la préserver, il faut se faire vacciner. Cette invitation vaut pour les jeunes, surtout ceux qui vont être ensemble. C'est par la vaccination que nous garantirons nos libertés. J'insiste: "Faites-vous vacciner, faites-vous vacciner, faites-vous vacciner", a dit Elio Di Rupo.


 




 

Vos commentaires