En ce moment
 

Interdiction des tracteurs sur la RN25: la Province prête à coordonner une étude préalable

(Belga) Mathieu Michel, le président du collège provincial du Brabant wallon, a confirmé jeudi qu'une réunion s'était tenue en début de semaine, en présence du gouverneur du Brabant wallon, du procureur du Roi, des bourgmestres, des membres du collège provincial, des représentants de la Fédération wallonne d'Agriculture (FWA) et d'un membre du cabinet du ministre wallon de la Sécurité routière Carlo Di Antonio. La Province a proposé de réaliser une étude approfondie sur la circulation des tracteurs agricoles sur la RN25, pour tenter d'éviter une décision d'interdiction sans analyse préalable.

Le ministre Di Antonio avait annoncé il y a quelques semaines dans la presse son intention de prendre prochainement un arrêté interdisant la circulation du charroi agricole sur la RN25 entre Grez-Doiceau et Nivelles, vu le risque élevé pour la sécurité et le nombre d'accidents enregistrés sur cette portion de route à quatre bandes. Les agriculteurs avaient alors mené des actions de protestation, soutenus par plusieurs bourgmestres concernés. Le ministre a précisé depuis qu'il consulterait les communes avant de publier un arrêté et, dans ce cadre, la Province du Brabant wallon suggère aux communes concernées de répondre en appuyant cette idée d'étude préalable à toute décision. Pour Mathieu Michel, il faudrait d'abord mettre le nombre d'accidents en perspective avec la densité de la circulation, analyser de possibles aménagements pour réduire les vitesses des voitures sur la nationale, et également faire le point sur le report des risques vers les voiries secondaires, sur les coûts engendrés et sur les éventuels itinéraires alternatifs. La Province du Brabant wallon s'est dite prête à financer une telle étude si le ministre marque son accord (Belga)

Vos commentaires