En ce moment
 

La nouvelle école secondaire Nespa prête à ouvrir vingt places de plus en Brabant wallon

(Belga) La Nouvelle école secondaire à Pédagogie active (Nespa), un projet porté par un groupe de parents et de citoyens, connaîtra sa toute première rentrée lundi matin à la ferme de l'abbaye de Villers-la-Ville. Étant donné que trois classes de première année secondaire sont pratiquement complètes et que cinquante enfants sont toujours "sans école" en Brabant wallon, le pouvoir organisateur a fait savoir qu'il était prêt à ouvrir une quatrième classe. Vingt places supplémentaires seraient alors créées dans la province.

Le président du pouvoir organisateur, Frédéric Chomé, confirme l'ouverture de cette quatrième classe pour accueillir les enfants "sans école". En théorie, l'établissement - qui appliquera avec ses élèves une pédagogie active (pédagogie Freinet où l'élève est acteur de son apprentissage) - peut accueillir 96 élèves pour sa toute première rentrée. L'ouverture d'une quatrième classe en dernière minute ne posera donc pas de problème si ce n'est quelques "turbulences organisationnelles", selon les responsables. "Cela aura des incidences sur la vie de notre école et cela nécessitera sans doute l'engagement d'un enseignant en plus. Mais nous avons créé ce projet pour que chaque enfant trouve sa place dans l'enseignement. Il est donc logique qu'on fasse un effort pour ne pas laisser des élèves sur le côté", indique Frédéric Chomé. Le projet Nespa a obtenu le feu vert de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour s'implanter à Genappe. Des problèmes de dernière minute -découverte d'amiante sur le site prévu à l'ancienne sucrerie de Genappe- ont cependant poussé les responsables à chercher une autre solution. Pour un an au moins, Nespa est donc hébergée à la ferme de l'abbaye de Villers-la-Ville, dans des locaux qui appartiennent à la Région wallonne. (Belga)

Vos commentaires