En ce moment
 
 

Le ministre wallon des Aéroports favorable à une transaction pour les riverains de Bierset

Le ministre wallon des Aéroports favorable à une transaction pour les riverains de Bierset
 
 

(Belga) Le ministre wallon des Aéroports, Jean-Luc Crucke, s'est à nouveau déclaré favorable à une transaction avec les riverains de Bierset, qui protestent contre les nuisances sonores liées à l'aéroport, dans le cadre de la procédure "bis" en cours actuellement.

En 2019, le gouvernement wallon avait déjà débloqué une enveloppe de quelque 50 millions d'euros pour indemniser une première vague de riverains. A l'époque, 567 familles avaient accepté le deal proposé par la Région. Parallèlement, une autre procédure a été initiée devant la Justice - une procédure bis - regroupant 799 riverains qui n'avaient pu se joindre à la première affaire. Mi-août, leur conseil a envoyé un courrier à la Sowaer, la société wallonne des aéroports, s'inquiétant de la position de la Région sur une éventuelle transaction. Mais vacances aidant, le courrier vient seulement de parvenir au cabinet Crucke. "J'entends rester logique. J'ai toujours dit que je privilégiais l'idée d'une transaction", a affirmé ce lundi le ministre Crucke, interrogé sur le sujet en commission du Parlement de Wallonie. Ce dernier a par ailleurs assuré qu'il déposera "prochainement" au gouvernement wallon une note relative à l'adoption des résultats de la 5eme révision des Plans d'Exposition au Bruit (PEB) des aéroports wallons et à la délimitation des zones révisées de chaque site aéroportuaire. Le Comité d'accompagnement chargé d'émettre un avis sur cette révision s'était réuni le 15 mai dernier et avait défini deux options, l'une environnementale, l'autre davantage économique. "Il convient selon moi d'ajouter une troisième option", alliant les options environnementales et économiques, via une rectification matérielle du Plan de développement à long terme suivie de la révision du PEB avec un phasage pour les sociétés de gestion", a expliqué Jean-Luc Crucke. "Le gouvernement sera amené dans les prochains jours à se prononcer sur la suite à donner à ce dossier et l'option à retenir", a-t-il ajouté. Au premier semestre de cette année, 167 plaintes relatives aux nuisances sonores ont été enregistrées à Liege Airport contre 172 l'année précédente. "La majorité de ces plaintes proviennent de riverains situés en dehors du Plan de Développement à Long Terme et concernent des vols de nuit", a enfin souligné le ministre. (Belga)




 

Vos commentaires