En ce moment
 
 

Le préavis de grève des pompiers du Brabant wallon est suspendu jusqu'au 22 mars

(Belga) Le SLFP, qui avait déposé un préavis de grève pour les pompiers de la zone de secours du Brabant wallon afin de protester contre le manque récurrent de personnel, a confirmé dimanche qu'il le suspendait. Une réunion s'est tenue samedi en présence de représentants des pompiers, du président de zone Christophe Dister et du président du collège provincial Mathieu Michel. L'engagement de 16 pompiers en 2019 ainsi que l'instauration d'une nouvelle organisation des gardes dès ce lundi a été promise. Le préavis de grève est suspendu jusqu'à une nouvelle réunion, programmée le 22 mars.

Les responsables de la zone de secours du Brabant wallon et les représentants du personnel ont discuté durant trois heures pour arriver à ces avancées. Les pompiers demandaient des mesures en urgence pour régler le problème récurrent du manque de personnel en caserne. Dans ce cadre, il a été décidé que des gardes de 24 heures seraient permises dès ce lundi pour fournir une solution temporaire qui ne sera pas neutre financièrement puisqu'il faudra payer des heures supplémentaires aux pompiers. Le 22 mars prochain, une nouvelle réunion devra se pencher sur des solutions plus structurelles à mettre en oeuvre en Brabant wallon. "La dernière réforme a apporté pas mal de choses positives mais financièrement, il semble qu'elle soit lourde, en particulier pour les petites communes parce que le Fédéral ne supporte qu'une partie des coûts. Actuellement, il y a un manque de moyens dans pas mal de zones de secours et ce n'est pas un problème facile à résoudre. Mais à un moment, il faut que chacun prenne ses responsabilités: le Fédéral, les communes, les commandants de zone... On parle de la sécurité de la population et de la sécurité des pompiers qui interviennent pour sauver des vies", a indiqué le permanent SLFP Pompiers Eric Labourdette. (Belga)

Vos commentaires