En ce moment
 
 

Michel Daerden: le monde politique lui rend hommage

 
 

L'ancien ministre fédéral des Pensions, Michel Daerden (PS), âgé de 62 ans, est décédé dimanche après-midi à l'hôpital de Fréjus. A l'annoncé de la mort de Michel Daerden, de nombreux hommes et femmes politiques lui ont rendu hommage.

L'annonce de la mort de Michel Daerden ce dimanche a suscité de nombreuses réactions de la part des "acteurs" du monde politique. Tous ont tenu à lui rendre hommage et a présenté leurs condoléances à la famille e't aux proches de l'ancien ministre des pensions.

Elio Di Rupo: "La grande intelligence, le sens de l'Etat et la fidélité indéfectible de Michel Daerden"

Le chef du gouvernement a expliqué dans un communiqué être "resté en contact permanent" depuis l' attaque cardiaque de Michel Daerden avec son fils Frédéric, espérant une amélioration. "Ce soir, il partage la douleur de sa famille", ajoute le texte. M. Di Rupo a assuré avoir perdu un ami politique, entré au Parlement en même temps que lui et avec lequel il a beaucoup travaillé, tant au gouvernement wallon qu'au gouvernement fédéral. Le Premier ministre a admis que M. Daerden ne laissait personne indifférent. "Médiatiquement connu pour certains aspects de sa personnalité, il ne l'était pas assez sur d'autres". Le Premier ministre a salué "la grande intelligence, le sens de l'Etat et la fidélité indéfectible de Michel Daerden". Pour M. Di Rupo, Michel Daerden avait cette capacité rare de dépasser la politique pour toucher directement le coeur des gens. Il a enfin adressé ses plus sincères condoléances à ses enfants, à sa famille.

Laurette Onkelinx: "Il voulait être proche des gens à sa manière"

"Je suis profondément émue, profondément triste. C’est un compagnon de route, j’ai commencé la politique le même jour que lui. On a été élu ensemble député. Je dirais que c’est un homme profondément intelligent, inventif. C’est surtout un homme qui est resté fils du peuple, il voulait être proche des gens à sa manière", a déclaré Laurette Onkelinx, des sanglots dans la voix.

Thierry Giet: "Son décès est une grande perte pour le PS"

Le président du PS, Thierry Giet, a indiqué dimanche avoir appris "avec la plus grande tristesse" le décès de l'ancien ministre socialiste Michel Daerden, qu'il a qualifié de "grande perte" pour le Parti socialiste. M. Giet a, dans un communiqué, "au nom de tous les militants et tous les mandataires socialistes", exprimé ses sincères condoléances et toute son amitié à la famille et aux proches de Michel Daerden, en particulier à ses enfants, Aurore, Elena et Frédéric Daerden. "M. Daerden fut sans conteste une grande personnalité du PS, qui aimait sincèrement les gens et qui consacra une grande partie de sa vie à la politique. Il marquera de son empreinte le bassin liégeois et notamment la commune d'Ans, où il fut l'un des Bourgmestres les plus appréciés", a ajouté le président du parti. "Son décès est une grande perte pour le PS", a conclu M. Giet. M. Daerden est décédé dimanche après-midi à l'hôpital de Fréjus (sud de la France) à l'âge de 62 ans.

Didier Reynders: "Je garde un très bon souvenir de lui"

"J'ai eu l'occasion de travailler beaucoup avec lui, tant au niveau fédéral qu'au niveau local", a déclaré M. Reynders - un Liégeois, tout comme M. Daerden qui a tout récemment déménagé à Uccle - à l'agence BELGA. Les deux hommes ont notamment enseigné aux HEC Liège. "Je garde un très bon souvenir de lui même si son image publique a, depuis 2006, pris le dessus sur l'image du travailleur", a ajouté le chef de la diplomatie belge. Il a souligné que le "personnage" de M. Daerden avait évolué depuis 2006, au point de voir sa vie habituelle de gestionnaire dépassée par l'image d'un personnage médiatisé. M. Reynders a enfin fait part de sa sympahie et de ses condoléances à la famille de l'ancien ministre, en particulier à Frédéric Daerden, qui est député européen depuis 2009.

Willy Demeyer: "C’est une perte pour Liège"

"Je voudrais tout d’abord avoir une pensée émue pour Frédéric et toute sa famille. C’était un grand homme politique belge. C’est quelqu’un de très populaire ce qui est un élément important en politique. C’est une perte pour Liège. Je dirais à titre personnel qu’il a pacifié la ville de Liège dans les années 90 au moment où le parti socialiste se déchirait", a indiqué Willy Demeyer, bourgmestre de Liège, par téléphone à Caroline Fontenoy.

Benoît Lutgen: Sa personnalité atypique, son intelligence et son caractère jovial auront marqué le monde politique belge"

Benoît Lutgen, président du cdH, a tenu à saluer "le parcours de cet homme détonnant et attachant". "Sa personnalité atypique, son intelligence et son caractère jovial auront marqué le monde politique belge", peut-on lire dans le communiqué de M. Lutgen. Ce dernier présente ses sincères condoléances à la famille et aux proches de Michel Daerden ainsi qu'à l'ensemble des membres du Parti socialiste. 

Jean-Claude Marcourt: "Je perds quelqu'un que je connais depuis 30 ans"

"Je perds quelqu'un que je connais depuis 30 ans. J'ai un grand sentiment de tristesse", a expliqué Jean-Claude Marcourt (PS) à Belga. "J'ai une pensée pour lui, qui est parti trop tôt et une pensée pour ses trois enfants. Sous ses dehors de ne pas y toucher, il avait une affection immense pour ses enfants. Il avait tout sacrifié pour la politique et il y pensait souvent ces derniers temps. Il m'en avait parlé récemment", a-t-il commenté.    

André Antoine: "Grande perte pour la politique wallonne"

André Antoine, qui a cotoyé Michel Daerden durant de nombreuses années sur les bancs du Parlement wallon et au sein des gouvernements wallon et de la Communauté française, a indiqué dans un communiqué qu'il "retiendra de lui ses compétences dans les diverses fonctions qu'il a exercées à tous les niveaux de pouvoir de la politique belge, tant communale que régionale, communautaire et fédérale mais également sa jovialité sans égale".  

Charles Michel: "Un homme de conviction"

Le président du Mouvement Réformateur a, dans un communiqué, tenu à rendre hommage à "un homme de conviction, à la personnalité forte et joviale, un homme qui savait cultiver des rapports très chaleureux avec les autres". M. Michel a adressé, en son nom et en celui des mandataires et membres du MR, ses "condoléances les plus sincères aux enfants, à la famille, à ses proches et au PS", conclut le texte.      

Louis Michel: "Michel Daerden avait le don du rapport à l'autre et de la convivialité"

Le père de l'actuel président des libéraux, Louis Michel, qui a occupé la même fonction avant de devenir député européen, a assuré qu'il appréciait en M. Daerden une "personnalité forte du PS" pour "son intelligence, sa gentillesse et son humanisme. Michel Daerden avait le don du rapport à l'autre et de la convivialité". "Echevin, bourgmestre, député, sénateur, ministre fédéral et ministre au gouvernement wallon, Michel Daerden a, tout au long de sa longue carrière politique, pratiqué la simplicité et l'affabilité", a ajouté l'ancien chef de la diplomatie belge en présentant ses plus sincères condoléances à ses enfants, Aurore, Elena et Frédéric, à la famille et à ses proches.

Johan Vande Lanotte: " Il avait naturellement un problème de boisson"

Le vice-Premier ministre sp.a et ministre de l'Economie, Johan Vande Lanotte, a salué dimanche soir la personnalité de l'ancien ministre, en rappelant ses qualités de "solide comptable" et de bon ministre. "Mais il avait naturellement un problème de boisson", a-t-il souligné. "Michel Daerden pouvait donner l'impression de ne pas bien savoir de quoi il s'agissait, une impression d'absence", a-t-il affirmé à l'agence Belga. "Mais avec lui vous deviez toujours être sur le qui-vive. Daerden était un homme qui suscitait souvent une image trompeuse de lui", a ajouté M. Vande Lanotte.

Emilie Hoyos et Olivier Deleuze: "Saluer la mémoire d'un homme politique compétent et engagé"

Les deux co-présidents d'Ecolo, Emily Hoyos et Olivier Deleuze, ont adressé au nom de leur parti leurs plus sincères condoléances à la famille et aux proches de l'ancien ministre socialiste, Michel Daerden. Les co-présidents d'Ecolo souhaitent également "saluer la mémoire d'un homme politique compétent et engagé". Les écologistes ont indiqué, dans un communiqué, qu'ils "se souviendront d'un homme particulièrement attaché à la commune de Ans, où il a fait ses débuts politiques, mais plus globalement à la région liégeoise et ses 'symboles' comme le Standard de Liège dont il était un fervent supporter".  


 

Vos commentaires