En ce moment
 
 

Préavis de grève pour le personnel de surveillance des bâtiments judiciaires

Préavis de grève pour le personnel de surveillance des bâtiments judiciaires

(Belga) Le front commun syndical au sein du service de surveillance et de gestion du SPF Justice a introduit un préavis de grève prenant effet à partir de 06h00 jeudi. Les collaborateurs surveillance et gestion, notamment chargés du contrôle des personnes et de l'infrastructure des cours et des tribunaux, contestent les modifications apportées à leur règlement de travail peu avant Noël.

Le personnel du service de surveillance et de gestion du SPF Justice, ou les collaborateurs surveillance et gestion, est entre autres chargé d'ouvrir et de fermer les portes d'accès des bâtiments judiciaires. Il s'occupe par ailleurs de la réception, tient à jour le registre des visiteurs et accompagne les personnes externes vers leur correspondant. Les préposés à ce service effectuent également des rondes de contrôle au sein et autour des bâtiments et préviennent les personnes ou instances compétentes en cas de danger. Fin décembre, des modifications ont été apportées au règlement de travail des employés de ce service. Dans une communication commune publiée lundi, les syndicats Acod (CGSP), ACV Openbare Diensten (CSC Services publics) et VSOA (SLFP) contestent les changements des conditions de travail. "Il est surtout question de modifications pour les prestations dominicales", explique la syndicaliste socialiste (Acod) Ella Neirinck. "Dans certains tribunaux, il n'y aura ainsi plus aucun collaborateur du service de surveillance et de gestion le dimanche. Cela implique une charge de travail supplémentaire pour les autres travailleurs, qui mènera à son tour à des retards". Les syndicats se plaignent en outre des compensations trop basses du travail de nuit et sans commune mesure avec celles perçues par les autres membres du personnel du SPF Justice. La syndicaliste pointe également du doigt une pénurie persistante des préposés à la surveillance alors que ces derniers sont toujours plus exposés au danger. "Ils sont à la réception, où n'importe qui peut se présenter, mais ils n'ont ni les moyens ni les compétences d'intervenir en cas de situation dangereuse". Le préavis de grève prend effet dès jeudi à 06h00. "Aucune action concrète n'a encore été programmée", souligne Ella Neirinck. "Ce sera du cas par cas", confirme Michel Jacobs, secrétaire fédéral CGSP-AMiO. "A certains endroits, les collaborateurs n'exécuteront plus que les tâches qui leur sont dévolues." Outre le dépôt du préavis, les syndicats avaient demandé au directeur général du service que soit organisée une assemblée générale décentralisée des collaborateurs surveillance et gestion. Celle-ci se tiendra le 24 janvier à 14h00 en front commun au siège de la CGSP à Bruxelles, place Fontainas, annonce Michel Jacobs. (Belga)

Vos commentaires