Une commune sur quatre est dans le rouge en Wallonie: "Je crains que cette évolution se confirme dans les années à venir"

  • Une commune sur quatre dans le rouge en Wallonie: "Je crains que cette évolution se confirme"

  • Plus d

 

Jacques Gobert, bourgmestre de La Louvière et Président de l'Union des Villes et Communes de Wallonie, était l'invité d'Antonio Solimando dans la matinale de Bel RTL. Il est revenu sur les difficultés financières grandissantes qui concernent de plus en plus de communes en Wallonie.  


Antonio Solimando: C'est une information Bel RTL, Jacques Gobert, une commune wallonne sur quatre est en grave difficulté financière en ce début 2017. Plus de 60 communes sont sous plan de gestion, un chiffre qui augmente chaque année. Est-ce que ces chiffres et cette hausse vous étonnent?

Jacques Gobert: Malheureusement pas. Je crains que cette évolution se confirme dans les années à venir vu le contexte face auquel les communes sont aujourd'hui confrontées.

A. S.: C'est quoi le contexte? Qu'est-ce qui explique cette hausse?

J. G.: Il y a différentes raisons. Je dirais, structurellement, certaines communes sont dans une spirale négative sur le plan budgétaire. D'une part parce qu'effectivement, la crise est là. En termes de recette fiscale, on voit qu'il y a une érosion. Malgré l'évolution démographique …

A. S.: Ce n'est pas nouveau, mais c'est de pire en pire, c'est ça que vous voulez dire?

J. G.: D'une part, mais aussi notamment et principalement, le pouvoir fédéral transfère toute une série de charges vers les communes sans leur en donner les moyens. Que ce soit dans le domaine policier, les zones de police, les zones de secours,… Mais surtout les CPAS dans le cadre de la modification de la réglementation du chômage.

A. S.: Ça c'était le gouvernement Di Rupo d'ailleurs?

J. G.: Il y a eu des effets, déjà à l'époque, qui se sont accentués par la suite. Et donc toutes ses mesures contribuent largement à la détérioration des finances communales.

Vos commentaires