En ce moment
 
 

Wikileaks: de nouvelles révélations sur le Fortisgate et Reynders

 
 

Nouvelles révélations faites sur le Fortisgate par Wikileaks: Peter Praet, directeur de la Banque Nationale et actuel candidat au directoire de la Banque centrale européenne, aurait confié aux conseillers de l'ambassade américaine de Bruxelles que les autorités néerlandaises ne voulaient pas d'une reprise de Fortis par la Deutsche Bank.

Et les autorités n'ont d'ailleurs pas appliqué l’accord qui visait à injecter du capital dans Fortis pour la sauver. "Fortis souffrait d'un management faible", alors que la "KBC était une banque bien gérée", précise-t-il."Les Pays-Bas prenant ainsi la Belgique par surprise".

Confessions du chef de cabinet de Reynders

Une note similaire évoque Olivier Henin, le chef de cabinet de Didier Reynders, qui décrivait la banque Fortis comme celle "de l'establishment" et que ses actionnaires ne devaient rien attendre du gouvernement. Selon sa théorie, "le parti socialiste profitait de cette crise « pour jouer sur la peur des citoyens » et l’employer contre le MR dans sa course à la primauté politique en Wallonie".

L'information a été relayée par nos confrères du journal le Soir et de RTL Nederland. 


 

Vos commentaires