En ce moment
 

"Le problème , ce n'est pas l'Afsca": cet expert pointe ce qui rend la tâche des contrôleurs "très complexe"

  • Alain Schonbrodt (Union des Vétérinaires) dresse un sombre tableau de l

  • L

 

Alain Schonbrodt, secrétaire de l'Union Professionnelle Vétérinaire, revient sur le scandale Veviba, qui secoue la filière bovine et l'Afsca, l'agence de contrôle de la sécurité de la chaîne alimentaire, depuis quelques jours.

D'après lui, ce ne sont pas les contrôleurs de l'Afsca (des vétérinaires dans les fermes), ni l'Afsca elle-même, qui sont à l'origine des manquements graves de l'entreprise de Bastogne qui transforme les animaux en viande.

"La structure des opérateurs devient tellement énorme que le contrôle point par point devient de plus en plus compliqué. Ça, c'est un problème", a-t-il précisé en direct dans le RTL info 13h ce mardi.

"Il est évident qu'une petite ferme, ou une ferme moyenne, quand je suis sorti de mes études, c'était 80 têtes de bétail. Maintenant, avec moins de 250 têtes de bétail, on est une petite ferme. Donc c'est de plus en plus complexe".

Selon Alain Schonbrodt, il faut également "distinguer les contrôles inopinés, qui sont faits à l'improviste, souvent ciblés sur des personnes/entreprises présentes sur une liste noire ; et les contrôles routiniers".

Vos commentaires