En ce moment
 
 

99,5% du chocolat belge fabriqué par des enfants-esclaves

Kraft, qui détient Côte d'Or, admet que le travail des enfants, qui récoltent les fèves de cacao, est un problème.

Près de 99,5 pc du chocolat belge vendu dans les grandes surfaces contient du cacao récolté par des enfants-esclaves, affirme Oxfam qui demande aux producteurs belges d'utiliser des fèvres de cacao provenant du commerce équitable. C'est ce qu'écrit vendredi Het Laatste Nieuws.

Plus de 70pc des fèves de cacao sont récoltées en Afrique de l'ouest, dans des pays comme le Ghana et la Côte d'Ivoire où les enfants sont exploités pour la récolte. Les petits fermiers gagnent tellement peu qu'il n'ont pas d'argent pour payer du personnel pour la récolte, affirme une poerte-parole d'Oxfam. En Afrique de l'ouest, plus de 100.000 enfants travaillent dans le secteur du cacao. Selon des estimations, 15.000 enfants sont de véritables esclaves de pays voisins comme le Burkina Faso, affirme encore la représentants d'Oxfam.

Kraft reconnait

En Belgique, Kraft, la société-mère de Côte d'Or, admet que le travail des enfants constitue un problème, affirmant ne pas être en mesure de garantir que son chocolat n'a pas été produit avec des fèves récoltées par des enfants-esclaves.

"Depuis novembre 2009, nous travaillons avec des fèves certifiées par la Rainforest Alliance. Les plantations ayant recours au travail d'enfants perdent d'office leur certificat", dit-on chez Kraft. "En 2012, l'ensemble du cacao utilisé pour le chocolat Côte d'Or devra avoir ce label".

Oxfam va lancer une campagne de sensibilisaiton des producteurs au problème des enfants-esclaves.


Vos commentaires