En ce moment
 
 

Alain emmène Jeanine, 85 ans, à une réunion de malades d'Alzheimer: "Voir les personnes radieuses, c'est notre récompense"

Semaine info constructive

Pour la suite de nos reportages pour la semaine de l'info constructive, rendez-vous avec des seniors bénévoles qui viennent en aide à d'autres seniors. En 2017, l'association namuroise Senoah a lancé le projet "Donner de la vie à l'âge". Il consiste à donner des "coups de pouce" à des personnes âgées un peu partout en Wallonie.

Alain Corteil, 63 ans, est bénévole depuis deux ans pour l’association. Lorsque nous l'avons rencontré, il rendait visite à Jeanine, 85 ans. Chaque mois, il vient la voir. "C'est un plaisir réciproque qu'on a de se revoir comme ça", explique Alain, bénévole pour le dispositif "Donner de la vie à l'âge". "Je ne suis plus seule déjà et puis on va marcher, on va faire un tour, on va prendre un verre, j'aime bien", confie pour sa part Jeanine Maquinay.

Ses enfants n'ont pas l'occasion de prendre à chaque fois congé pour y aller

La raison principale de ces visites : emmener Jeanine à 3 km de son domicile pour une rencontre mensuelle entre personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. "Ses enfants n'ont pas l'occasion de prendre à chaque fois congé pour y aller. C'est là qu'on intervient. Ça fait partie d'un ensemble de choses qui permet de prolonger la vie à domicile", explique Alain. C'est son "coup de pouce" pour Jeanine.

"Je trouve que c'est bien, je suis contente quand je suis ici", nous explique Jeanine une fois arrivée.

De plus en plus de demandes

Un déplacement, changer une ampoule, ou une simple présence…: la première année, l’association Senoah a géré 159 coups de pouce, 368 l’année suivante.

"On a vraiment l'impression que c'est un service qui est utile pour les personnes. On a pas mal de personnes qui refont appel, qui reviennent vers nous pour le même type de coup de pouce ou pour d'autres coups de pouce", indique Coline Galère, assistance sociale et animatrice à l'association.

L'association cherche des bénévoles

La demande augmente et l’association recherche des volontaires. Nous avons pu rencontrer Joseph dans les locaux de l'ASBL. Il fait partie des 47 bénévoles. "Il y a des choses qui touchent. Et puis simplement la personne qui vous dit: 'Je suis contente de vous avoir rencontré'. Ce sont des choses enrichissantes. Il ne faut pas chercher très loin pour avoir toute une série de plaisirs de vivre", précise Joseph.

Pour Alain Corteil, c'est la même chose: "Quand on voit les personnes radieuses, c'est ça notre récompense".

Le dispositif d'entraide est gratuit et financé par la Wallonie et la Fondation roi Baudouin.

Pour prendre contact avec cette association: 0800/17 500 pour ceux qui ont besoin d’un coup de pouce et 081/22 85 98 ou info@senoah.be pour les candidats bénévoles.

 

Vos commentaires