En ce moment
 

Bouteille jetable, nouveau casier: la Jupiler se mettra bientôt à jour (et elle aura de nouvelles cousines)

Bouteille jetable, nouveau casier: la Jupiler se mettra bientôt à jour (et elle aura de nouvelles cousines)
Le bac de Jupiler devrait bientôt être remplacé !
jupiler

Plusieurs nouveaux produits vont être lancés sur le marché belge par AB InBev en 2015.

AB InBev va donner un coup de jeune à Jupiler, sa marque phare en Belgique. Elle bénéficiera cette année d'un nouveau casier et d'une bouteille jetable.

Mais le géant d'origine belge va également lancer plusieurs nouveaux produits sur notre territoire en 2015. Il  va par ailleurs investir plus de 100 millions d'euros dans ses quatre sites brassicoles en Belgique (Louvain, Jupille, Hoegaarden et Leeuw-Saint-Pierre), a indiqué jeudi à Louvain Eric Lauwers, directeur général d'AB InBev Benelux & France.

AB InBev a vu sa part de marché très légèrement augmenter l'an dernier. Celle-ci se situe actuellement aux alentours des 56%.

On a bu beaucoup de bières...

Jupiler a bénéficié pleinement de l'effet Coupe du monde et a donc fait mieux que le marché global, tout comme Leffe. Hoegaarden Rosée poursuit sa marche en avant avec une croissance de 8%. Les exportations vers les Etats-Unis, qui absorbent 24% du total de l'export, continuent à augmenter. M. Lauwers a qualifié 2015 d'"année des innovations".

Deux versions d'Hoegaarden Radler (Agrum et Lemon&Lime) vont ainsi être lancées. Parfois assimilé au panaché, le type de bière Radler est déjà connu à l'étranger, en Allemagne notamment. Chez nous, Alken-Maes l'a intégré dans son portefeuille au printemps 2013 avec une Maes pils classique coupée avec du jus de citron.


Trois Leffe Royale différentes !

Autre nouveauté chez le leader mondial et belge, la Leffe Royale, sortie en 2012, va se décliner en trois variantes, comprenant pour chacune une variété de houblon différente.

Deux produits qui enregistrent de bons résultats à l'étranger vont également être introduits en Belgique: il s'agit d'une part du cidre Stella Artois, qui s'écoule déjà à 300.000 hectolitres au Royaume-Uni, et de la Cubanisto, une bière mélangée à du rhum qui a séduit le public français, déjà habitué à ce genre d'association puisque la Desperados, à la tequila, a été lancée dans les années '90 par la brasserie alsacienne Fischer, reprise depuis par Heineken.


La Stella, ça marche toujours aussi... à l'étranger

AB InBev va poursuivre ses investissements dans la brasserie louvaniste de Stella Artois en y injectant 24 millions d'euros pour une ligne d'embouteillage d'une capacité de 800.000 hectolitres par an. Cet investissement, justifié par la croissance de l'exportation, s'accompagnera de l'engagement de 24 personnes.

Actuellement, 70% de la production à Louvain part à l'étranger. 1,5 million d'euros viendra également appuyer les rénovations du centre de visiteurs.

Vos commentaires