En ce moment
 
 

Colorations pour chiens : une pratique punissable

 
 

Les colorations pour chiens font fureur en Belgique. Une mode qui n’est pas au goût des associations de protection des animaux.

Les teintures pour chien sont très en vogue dans les salons de toilettage, comme ont pu le constater Vincent Jamoulle et Denis Streel : "C’est une technique de balayage, tout à fait comme chez les gens, pour ne pas faire une grosse moumoute trop exagérée, qui rendrait le chien ridicule", explique Nancy Mollers, esthéticienne canine à Visé. Patricia Delarge a décidé d’offrir un tout nouveau look à son petit bichon, Blanche. Après un temps de pose pour la couleur, un rinçage et un brushing, le tour est joué. L’animal sera désormais coiffé de mèches mauves pour cinq semaines. "Je le fais pour le fun, comme ça, pas chaque fois, mais de temps en temps", explique la propriétaire.



"Détenir de tels animaux est punissable"

Mais ce changement d’apparence n’est pas au goût des associations de défense des animaux. Pour eux, les chiens ne sont pas des clowns, et cette mode venue de Chine est tout simplement interdite chez nous : "La loi relative à la protection et au bien-être des animaux interdit la détention et la commercialisation d’animaux teints, et toute personne qui détient de tels animaux, est punissable", explique Michel Vandenbosch, président de l’association de protection animale Gaia.



"Je ne vois pas où est le mal"

Mme Mollers, quant à elle, ne voit pas où est le mal : "C’est une mode qui date de 1986, à l’époque, on utilisait de l’ammoniaque, c’étaient des produits mordants pour les chiens, ça a évolué, on n’utilise plus les mêmes produits, ce sont des produits semi-permanents, 100% naturels".

Gaia est actuellement en train de rédiger un courrier à la ministre en charge du bien-être animal.




 

Vos commentaires