En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: voici les nouvelles mesures

  • Le Premier ministre aux jeunes: "Nous devons tenir bon pour en finir avec ce virus"

  • Comité de concertation: l''éclairage de Dominique Demoulin et Simon Dellicour

  • Comité de concertation: le point en direct avec Frédéric Delfosse

 
 
CORONAVIRUS
 

Le comité de concertation réunissant les principales autorités du pays s'est achevé en fin d'après-midi ce vendredi. De nouvelles mesures ont été décidées et annoncées dès 19h par le Premier ministre Alexander De Croo. Le Premier ministre a débuté sa conférence de presse en évoquant les variantes du virus. Alexander De Croo a mis l'accent sur les efforts fournis par les Belges et ceux à maintenir pour contrer ces variantes: 

"La situation épidémiologique du coronavirus s'est stabilisée ces dernières semaines. Elle est meilleure que dans de nombreux pays européens. Elle est le résultat d'un effort collectif. C'est grâce à nous tous que la situation est avantageuse. Des risques persistent. Il existe des formes variantes du coronavirus. Certaines sont plus contagieuses que d'autres. Très rapidement, la situation peut évoluer. Pour maintenir la situation favorable, il faut ériger des remparts. Les premiers remparts sont connus: limiter les contacts, porter son masque, maintenir ses distances ou encore faire du télétravail."

Les voyages non-essentiels seront interdits dès le 27 janvier et ce jusqu'au 1er mars, de et vers la Belgique. Les voyages à des fins professionnelles et humanitaires ou pour des raisons familiales bénéficieront d'une exception. Le Premier ministre a fait savoir que cette mesure était un barrage contre l'importation du virus et de ses variantes: "Nous n'allons pas construire un mur autour de notre pays. Les voyages essentiels restent autorisés. Il s'agit des études, raisons médicales, raisons professionnelles, raisons familiales (exemple: garde alternée d'enfants)." Il faudra remplir une déclaration sur l'honneur que le voyage est essentiel. La quarantaine passe à 10 jours. 

Espoir pour les métiers de contact (coiffeurs, esthéticiennes, tatoueurs) qui rouvriront le 13 février si et seulement si les conditions sanitaires ne se dégradent pas d'ici 15 jours. Raison pour laquelle le comité de concertation décidera le 5 février de cette éventuelle réouverture à partir du 13 février.

> CONSULTEZ les conditions en cas de réouverture le 13 février prochain.

Les formules d'aide seront prolongées par le gouvernement fédéral pour les secteurs qui restent fermés comme l'horeca ou le culturel.

Un dernier effort

Le gouvernement par le biais de son Premier ministre a souhaité faire passer également un message aux jeunes lors de la conférence de presse. "Nous sommes conscients que les jeunes fournissent un effort particulier. On ne voit pas encore cette fameuse lumière au bout du tunnel. On en a ras la casquette. Tout le monde est fatigué de cette épidémie. Parlez de vos doutes et de vos difficultés entre vous. Sortez dehors en respectant les règles. Vous devez maintenir le contact. Nous avons besoin de vous. Nous vous demandons un dernier effort. Nous devons tenir bon pour en finir avec ce virus.
La fin sera un nouveau commencement. Une période où nous pourrons revivre."

 




 

Vos commentaires