En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: règles assouplies pour Saint-Nicolas, pas pour la Saint-Nicolas

  • Coronavirus en Belgique: le gouvernement fédéral adresse une lettre à Saint-Nicolas

  • Coronavirus en Belgique: règles assouplies pour la Saint-Nicolas ?

 
 
CORONAVIRUS
 

Ce matin, le ministre de la Santé Frank Vandenbrouck et la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden ont adressé une "lettre" à Saint-Nicolas, relayée par Sud Presse. Ils lui annoncent notamment la parution d’un arrêté ministériel pour l’exempter de quarantaine à son arrivée par bateau d'Espagne et lui permettre, à lui et au père Fouettard, de braver le couvre-feu dans la nuit du 5 au 6 décembre pour pouvoir apporter leurs cadeaux aux enfants sages.

L'occasion pour le ministre de la Santé de rappeler que la règle d'un seul contact rapproché sera toujours d'application à la Saint-Nicolas. Hors de question donc d'inviter la famille à la maison. "Sur ce point je ne peux hélas pas faire d'exception", explique-t-il dans Sud Presse. Il encourage à faire preuve de créativité, via les livraisons à domicile et les cadeaux déballés devant des applications permettant à la famille d'assister de loin à ce beau moment. Le porte-parole interfédéral Covid-19 Yvas Van Laethem rappelle cependant que se voir en petits groupes de 4 adultes maximum à l'extérieur avec port du masque est un autre solution. Reste à espérer que la météo le permettra le 6 décembre.

COVID 19 en Belgique: où en est l'épidémie ce jeudi 12 novembre ?

COVID 19 en Belgique: Noël sauvé ?

La lettre à Saint-Nicolas :

 Cher Saint Nicolas,

 Nous entendons que ce satané virus a aussi créé plain de problèmes en Espagne. Cela nous a donc fait le plus grand plaisir lorsque nous avons appris que, malgré votre grand âge, vous avez pu échapper au virus ces derniers mois et que vous êtes toujours en bonne santé.

 Mais comme vous le savez, cher Saint Nicolas, l’Espagne est en code rouge. Selon les règles, vous devriez donc rester quelques jours en quarantaine ici lors de votre arrivée (demain soir avons-nous entendu ?). Toutefois, comme nous savons que vous n’avez pas de temps à perdre, et que vous avez besoin de chaque heure pour préparer les cadeaux pour chaque enfant, nous avons décidé de prévoir – pour vous et le Père fouettard – une exception. L’arrêté royal nécessaire à cette fin paraîtra incessamment sous peu au Moniteur belge. En voici la teneur légale : le voyage avec votre bateau venant d’Espagne dure 17 jours, cela fait 7 jours de plus que ce que nous demandons et donc, cette période suffit largement comme quarantaine.

 Un deuxième arrêté royal, encore en préparation, concerne le couvre-feu. Dans la nuit du 5 au 6 décembre, le couvre-feu sera encore d’application en Belgique. Mais bien sûr, nous savons aussi que dans ces conditions, il vous serait impossible de réaliser votre travail. De plus, vous devez aussi aller chercher toutes les lettres et tous les dessins dans les chaussures les prochaines semaines.Or, vous ne voulez pas décevoir les enfants. Et nous non plus. Dès lors, la base légale pour ce deuxième arrêté royal a directement été entérinée et vous recevrez – vous et le Père fouettard – une exception pour le couvre-feu.  

 Et nous pouvons vous rassurer : vous ne devrez pas courir de toit en toit en combinaison spatiale. Toutefois, nous vous conseillons de toujours bien garder vos distances, de vous laver les mains régulièrement et de porter un masque quand c’est nécessaire. Avec votre mitre, et votre longue barbe blanche, ce n’est probablement pas amusant. En outre, un virologue espagnol nous a également confirmé que votre barbe vous protège suffisamment et fait office de masque. Mais nous voulons être certains que vous ne courrez aucun risque lors de votre visite en Belgique.

 Encore une chose, Saint Nicolas : chaque enfant ici a été particulièrement courageux cette année. Ou pour reprendre vos mots : bien sage. En effet, ce n’est pas facile tous les jours : à l’école, tout a changé ; pour l’instant, ils ne peuvent plus voir leurs petits copains, ils ne peuvent plus s’adonner à leurs hobbys préférés. Vraiment, vraiment, ce n’est pas gai pour eux. Sans oublier qu’ils ne peuvent même pas aller se faire cajoler par papy et mamy pour se faire consoler. 

 Mais pourtant, ils tiennent bon, cher Saint Nicolas. Non seulement pour se protéger eux-mêmes, mais surtout pour protéger les autres. Durant ces deux semaines de vacances, les mamans et les papas font de leur mieux pour s’en occuper encore plus, mais cette année, ils méritent votre visite plus que jamais. Chaque enfant est un héros, et pour une fois, vous n’avez pas besoin de vérifier dans votre grand cahier qui a été sage. 

 Saint Nicolas, prenez bien soin de vous et faites ce que vous faites le mieux : rendre chaque enfant heureux. Nous comptons sur vous !

 Bien cordialement,

Frank Vandenbroucke et Annelies Verlinden
Ministres de la Santé publique et de l’Intérieur de Belgique 


 

 




 

Vos commentaires