En ce moment
 
 

Pieter De Crem annonce l'ouverture de la frontière belge pour les visites familiales dans les pays voisins: voici les règles

 
CORONAVIRUS
 

Les visites au-delà des frontières du pays seront à nouveau possibles à partir de ce samedi, a annoncé vendredi le ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem. Ces visites n'étaient plus possibles depuis le 20 mars, lorsque les frontières ont été fermées aux déplacements non essentiels.

Précisons cependant que des Belges ont été refoulés à la frontière française et néerlandaise. Nous avons contacté le ministère français de l'Intérieur. La porte-parole nous a assuré que son pays ne s'est pas accordé avec la Belgique pour une réouverture ce samedi. La France interdit donc toujours aux Belges de franchir sa frontière. (les précisions à ce sujet dans cet article).

Le ministre De Crem a affirmé ce vendredi soir qu'il a demandé au Groupe d'Experts en charge de l'Exit Strategy (GEES) un avis sur une application de la mesure aux visites transfrontalières. Il a en outre eu plusieurs entretiens avec ses confrères des cinq pays voisins (Pays-Bas, France, Allemagne, Luxembourg et Grande-Bretagne) sur ce dossier. Il en a également discuté avec ses 26 homologues européens. L'arrêté ministériel qui énonce les règles du confinement sera adapté et publié au Moniteur belge.

Visites familiales et courses

A partir de ce samedi, il est possible de visiter sa famille et faire ses courses dans les pays voisins. La seule chose qui reste interdite aujourd'hui est la visite dans les résidences secondaires qui se trouvent dans un pays voisin. Selon nos informations, la France est cependant le seul pays voisin qui n'autorise pas les visites pour les courses. Seules les visites dans les familles sont permises. 

Contacté par nos soins, le Cabinet du ministre Pieter De Crem nous précisent que des règles sont à respecter en cas de franchissement des frontières. 

Quelles sont les règles?

- Cette mesure concerne les pays voisins

Vous pouvez visiter votre famille en France, en Allemagne, au Luxembourg et aux Pays-Bas. Vous pouvez également y faire vos courses sauf en France. Selon nos informations, la France est cependant le seul pays voisin qui n'autorise pas les visites pour les courses. Seules les visites dans les familles sont permises. 

Sur place, tous les policiers n'ont pas été informés de cette nouvelle mesure. Résultat: lorsque l'on appelle le commissariat de Maubeuge en France, on nous indique que ce déplacement n'est toujours pas autorisé. Selon le ministre des Affaires Etrangères Philippe Goffin, il faudra quelques jours pour que la mesure soit connue de tous. 

- Respecter les mesures du pays où vous vous rendez

Avant de se rendre dans le pays voisin, il faudra être attentif aux règles établies dans les pays concernés. "Il va sans dire que ceux qui traversent la frontière doivent se conformer aux dispositions en vigueur dans le pays de destination", explique le ministre de l'Intérieur. Par exemple, en France, seuls les déplacements dans un rayon de 100 km à vol d'oiseau sont autorisés à l'heure actuelle. Si vous visitez votre famille à Strasbourg par exemple, pas question de se rendre ensemble jusqu'à Bordeaux pour passer le week-end. Cette règle des 100 km est effective jusqu'au 2 juin dans l'Hexagone. 

- Des contrôles routiers toujours possibles

Des contrôles restent possibles mais la police belge aux frontières est prévenue que ces déplacements sont à nouveau autorisés. Pouvoir justifier que l'on va bien voir sa famille est conseillé, selon des informations obtenues auprès du porte-parole de Pieter De Crem. 

- Pas de périmètre

Aucune limite de kilomètres n'a été établie. 

- La règle des 4 personnes toujours en vigueur

Bien qu'il est désormais possible de traverser les frontières, la règle des 4 personnes est toujours valable. Un ménage (c’est-à-dire les personnes vivant sous le même toit et peu importe leur nombre) peut voir maximum quatre autres personnes. Ce seront toujours les mêmes personnes. Celles-ci font partie ou non d’un même ménage. L’ensemble de ces personnes forment une bulle sociale. 

Conscient que cette règle est difficilement contrôlable, le ministre de l'Intérieur en appelle "au bon sens" de chacun. 

- C'est une règle de réciprocité

Autre point important que nous apprend le porte-parole de Philippe Goffin ce samedi matin. La Belgique autorise également les Belges résidant dans les pays voisins de se rendre sur notre territoire pour visiter leur famille. Il est cependant important de se renseigner si le pays d'origine autorise ce déplacement hors de la frontière. 

Réaction positive du Grand-Duché

La décision a été saluée au Grand Duché de Luxembourg. "Il s'agit d'un geste apprécié à la veille du week-end de la Pentecôte qui permettra aux familles de se revoir après des semaines de séparation", a souligné le ministre des Affaires étrangères, Jean Assleborn. "La décision prise par le gouvernement fédéral devrait contribuer à désamorcer une situation qui reste difficile à notre frontière avec la Belgique. Nous poursuivrons notre dialogue avec les autorités belges en vue d'une levée progressive des mesures restrictives qui restent encore en place. L'objectif ultime reste bien sûr la levée de toutes les entraves à la libre circulation", a-t-il ajouté.

Un comité ad hoc belgo-luxembourgeois a été constitué. Il a pour mission d'identifier les questions qui se posent dans le cadre de la réouverture progressive de la frontière avec la Belgique.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 




 

Vos commentaires