En ce moment
 
 

Des fonctionnaires ont passé deux jours en Allemagne pour inviter des migrants à venir en Belgique

Des fonctionnaires ont passé deux jours en Allemagne pour inviter des migrants à venir en Belgique

Des fonctionnaires belges ont passé deux jours dans un camp de candidats réfugiés à Bielefeld en Allemagne. L'objectif: encourager certains d'entre eux (250, selon le chiffre déterminé par un accord entre la Belgique et l'Allemagne), à venir en Belgique.

Des fonctionnaires belges se sont rendus mercredi et jeudi dans un camp de candidats réfugiés à Bielefeld en Allemagne, pour y inviter des demandeurs d'asile à venir en Belgique. Ce "transfert" de demandeurs d'asile entre dans le cadre d'un accord entre les deux gouvernements au sujet de la reprise par la Belgique de 250 personnes se trouvant en Allemagne, précise samedi le cabinet du secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Theo Francken.


Plus de 50 demandeurs d'asile ont dit oui

Selon un porte-parole du ministère de l'Intérieur de l'Etat fédéré de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, plus de 50 demandeurs d'asile ont déjà répondu positivement à la proposition de se rendre en Belgique. D'autres devraient suivre. La condition est que ces personnes acceptent d'introduire leur demande d'asile en Belgique et non en Allemagne.


Ils sont 39 à devoir d'abord venir en Belgique

A la suite de l'initiative, 39 candidats réfugiés sont concrètement montés à bord d'un bus en direction de la Belgique vendredi, indique une porte-parole de la ville de Bielefeld samedi. Selon le journal local Neue Westfälischen, la délégation belge devrait revenir dans la ville la semaine prochaine.

Vos commentaires