En ce moment
 

Voici les positions dans lesquelles vous travaillerez à l'avenir

  • Notre position de travail risque bien d

  • Nos habitudes de vie vont encore évoluer dans les 10 prochaines années

  • Facebook est un moyen de mieux communiquer entre enfants et parents

 

Notre environnement de travail dans le futur reste incertain. Une certitude, le mobilier changera pour un meilleur confort des travailleurs. Debout, couché, tout sera possible.

Un tapis roulant et/ou un bureau un peu particulier. Des employés américains envoient un mail, répondent au téléphone ou analysent des documents tout en marchant à un très bon rythme. Et pourtant, l'étrange appareil sur lequel ils travaillent risque bien de remplacer d’ici quelques années nos bureaux traditionnels. Audrey Marchandise, cardiologue, était au micro d'Arnaud gabriel pour le RTLinfo 19h: "Ça peut être positif sur le plan cardio-vasculaire, sur le plan musculo-squelettique, c’est certainement mieux de bouger que de rester inactif derrière un bureau."


S'affaler sur sa chaise, le mauvais relfexe

A l’avenir, terminer aussi les chaises de bureaux. Elles seront peut-être échangées par des chaises couchées. De quoi en motiver plus d’un à aller travailler. Plus probable encore, l’apparition quasi généralisée de ballon en PVC. Plus confortable et plus bénéfique pour le dos et la santé. Cédric Hanssens, kinésithérapeute: "Le principal avantage est le fait qu’on puisse travailler constamment son gainage au niveau abdominal et dorsal. Ça permet de ne pas s’affaler sur sa chaise de bureau comme on le fait tous. Ça crée des tensions au niveau lombaire."

Dans un souci d’ergonomie, les entreprises devraient s’équiper de plan de travail réglable à l’infini, car c’est bien la position debout qui devrait connaitre le plus de succès. Si aujourd’hui, un employé passe 5h40 assis au travail, dans 10 ans il n’en passera plus que trois. Enfin, le salarié de demain n’aura plus un bureau avec une place attitrée, chacun pourra s’installer où il le souhaite, parfois même comme à la maison, les pieds en éventail.

Vos commentaires