En ce moment
 
 

Faillite prononcée pour Home Vision: "Une excellente nouvelle pour tous les clients"

 
 

La faillite de la société Home Vision a été prononcée ce jeudi matin par le tribunal de commerce de Verviers. "Une bonne nouvelle" pour l'avocat des familles lésées. Mais que va-t-il arriver aux clients de Home Vision?

La faillite de la société Home Vision basée à Thimister a été prononcée ce jeudi matin par le tribunal de commerce de Verviers. La société qui était active dans le domaine du photovoltaïque connaissait de gros problèmes financiers depuis quelques mois et cela avait plongé des milliers de ménages wallons dans la tourmente. Pour rappel, depuis les difficultés de trésorerie de la société, les clients qui devaient percevoir des mensualités déterminées par contrat avec Home Vision leur permettant de rembourser le crédit qu'ils avaient contracté auprès de leur banque, ne recevaient plus rien.

Placée sous administration judiciaire début octobre, elle n'a pas réussi à se redresser. Cependant, pour maître Etienne du cabinet Boplaw qui représentait ce matin des familles lésées, ce jugement est "une excellente nouvelle pour tous les clients Home Vision".

Que va-t-il arriver aux clients de Home Vision?

Parmi les clients lésés de la société en faillite, il faut distinguer deux catégories. La première concerne les clients qui ont payé une installation qui a bel et bien été placée. "Les clients placés récupèrent immédiatement leurs certificats verts (cv) par l'effet du jugement déclaratif de faillite", nous assure maître Etienne par téléphone. Autrement dit, ils pourront désormais vendre eux-mêmes leurs CV et percevront de l'argent.

Mais il y aussi les clients qui ont payé et qui n'ont jamais rien reçu. Ni installation, ni argent. "Pour les autres clients, ceux qui ont payé mais qui ne sont pas placés, ils ont à présent la garantie que les curateurs auront à cœur de récupérer un maximum d'actifs  pour permettre, soit le remboursement de leurs installations, soit le placement de celles-ci", détaille encore l'avocat selon qui "cette faillite permettra également aux curateurs avec l'aide du Procureur du Roi d'interroger le patron de la société Home Vision, monsieur Cacciatore, lequel devrait déjà être entendu cet après-midi ou demain."




 

Vos commentaires