Gare aux arnaques lors de la réservation de vos vacances: les prix affichés sont parfois loin du COÛT RÉEL

L'association de consommateurs Test-Achats a mené une enquête dans 17 sites du pays. Des parcs de vacances généralement bien tenus mais qui n'hésitent pas à facturer des frais supplémentaires qui manquent parfois de transparence.

Des prix attractifs sur la page d’accueil du site, mais au moment de confirmer la réservation, les mauvaises surprises peuvent apparaître. Suppléments pour les draps, le nettoyage, taxes de séjour ou encore frais de réservations.

Seul deux des 17 parcs contrôlés affichent un prix ferme et définitif dès le départ. Pour les autres, il faut attendre la deuxième, voire la troisième étape de réservation. Il est donc conseillé d’y regarder à deux fois avant de valider. "Les surcoûts, ça peut aller de 1,50 euros par personne et par nuit, et jusqu'à 25 à 30 euros de somme forfaitaire voire plus, comme lorsque l'on parle de frais de nettoyage par exemple. Et donc ça peut augmenter assez lourdement la facture", a indiqué Jean-Philippe Ducart, porte-parole de Test-Achats, à notre journaliste Justine Roldan Perez.


De très bonnes cotes pour les lieux rénovés

En ce qui concerne la propreté, les enquêteurs ont régulièrement noté des traces de graisse et de saleté dans la cuisine, quelques traces de moisissures également dans les salles de bain. La lampe à UV y a fait apparaître certaines tâches. Mais globalement, le résultat est satisfaisant : note moyenne attribuée 7.5/10. "Ce qu'on a constaté, par contre, c'est qu'il y avait parfois un peu de vétusté, c'est à dire que les lieux mériteraient d'être rafraîchis. Les lieux qui ont été rénovés et rafraîchis ont par contre des cotes assez exceptionnelles", a ajouté Jean-Philippe Ducart.

Les échantillons prélevés dans les différents endroits des chalets et envoyés en laboratoire n’ont révélé que très peu de bactéries pathogènes… Il reste néanmoins conseillé, pour ne prendre aucun risque, de nettoyer soi-même les endroits sensibles comme les toilettes ou le plan de travail de cuisine.

Vos commentaires