En ce moment
 

La police prévoit un contrôle de vitesse extraordinaire la semaine prochaine

La police prévoit un contrôle de vitesse extraordinaire la semaine prochaine
Image d'illustration

La police fédérale et certaines zones de police locale organisent leur quatrième opération de contrôles de vitesse à grande échelle ces lundi 16 et mardi 17 novembre.

L'objectif de cette action n'est pas seulement d'attraper et verbaliser les chauffards mais surtout de faire réfléchir tous les conducteurs à leur attitude sur la route. "La vitesse est encore le tueur numéro un sur la route", explique le porte-parole de la police fédérale de la route.

"Dans un accident mortel sur trois, la vitesse joue un rôle. Selon une enquête, 56% des conducteurs estiment que les limitations de vitesse ne sont pas suffisamment appliquées et 65% trouvent qu'il faut davantage de contrôles. Lors des derniers états-généraux de la circulation, un but a été fixé: contrôler chaque année la vitesse de 40 millions de véhicules", confie le porte-parole.


Des équipes d'interception sont prévues

L'opération de contrôle de vitesse durera 24 heures et débutera dès lundi 16 novembre à 06h00 du matin. Cent vingt-huit des 192 zones de police locale y participent ainsi que 178 agents de la police fédérale de la route. "Le message que nous voulons transmettre est que toute personne qui prendra le volant ce jour-là sera contrôlée", explique encore le porte-parole. "Nous voulons faire réfléchir les gens sur leur attitude et leur vitesse. Nous voulons leur faire comprendre qu'ils ne gagnent que peu de temps en roulant trop vite", ajoute-t-il.

"La police fédérale de la route travaillera également avec des équipes d'interception afin de retenir les conducteurs en excès de vitesse et de les confronter directement à leur infraction. Les conducteurs étrangers devront payer immédiatement leur amende", explique le porte-parole. Lors de la précédente opération de ce type, du 23 au 24 avril, la police a contrôlé la vitesse de 298.883 véhicules, dont 19.705 roulaient trop vite.

Vos commentaires